Mercredi 7 décembre 2016 | Dernière mise à jour 21:04

Pérou 3000 barils se déversent en Amazonie

Une pollution au pétrole a touché deux rivières qui alimentent en eau huit tribus indigènes.

(Photo d'illustration).

(Photo d'illustration). Image: Keystone

Google Map

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Près de 3000 barils de pétrole se sont déversés en Amazonie après la rupture en deux endroits du principal oléoduc péruvien, a annoncé lundi la compagnie Petroperu. Cet accident a entraîné la pollution de deux rivières dont dépendent des villages indigènes, d'après les autorités.

Le pétrole s'est déversé dans deux cours d'eau, le Chiriaco et le Morona, dans le nord-est du pays, a déclaré l'agence gouvernementale chargée de l'environnement l'OEFA. Elle confirme les rapports effectués par des ONG.

Pas moins de huit tribus de la communauté Achuar dépendent de ces deux rivières pour leur consommation d'eau, a expliqué le chef indigène Edwin Montenegro.

Petroperu encourt une amende de 60 millions de sols péruviens (16,5 millions de francs) s'il est établi que la santé de ces tribus a été affectée par les fuites survenues à la fin du mois de janvier et au début de février, a dit l'OEFA. (ats/nxp)

(Créé: 23.02.2016, 06h51)

Sondage

Seriez-vous tenté par un smartphone low cost à moins de 100 francs?



Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Les plus partagés Monde