ACCUEIL 30.6.2016 Mis à jour à 19h15

Accord UE-Russie sur cessez-le-feu et aide humanitaire

Conflit en Syrie

Les principaux dirigeants européens et Vladimir Poutine ont décidé de coordonner leurs efforts pour apporter une aide humanitaire en Syrie, et envisager une solution politique.

Mis à jour le 04.03.2016 8 Commentaires
Des dirigeants européens et le président russe Vladimir Poutine ont décidé de coordonner leurs efforts pour apporter une aide humanitaire à la Syrie et contribuer à l'application u cessez-le-feu.

Des dirigeants européens et le président russe Vladimir Poutine ont décidé de coordonner leurs efforts pour apporter une aide humanitaire à la Syrie et contribuer à l'application u cessez-le-feu.
Image: ARCHIVES/AFP

Galerie photo

Syrie, un conflit aux ramifications multiples

Syrie, un conflit aux ramifications multiples
Le conflit syrien, qu'on peut dater de février 2011, en plein printemps arabe, n'en finit pas de s'envenimer.

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Des dirigeants européens et le président russe Vladimir Poutine sont convenus vendredi de l'importance d'appliquer le cessez-le-feu en Syrie.

Ils ont aussi décidé de coordonner leurs efforts pour apporter une aide humanitaire, notamment à Alep, et envisager une solution politique, ont déclaré François Hollande et Angela Merkel.

«Nous avons réaffirmé l'opportunité de cette trêve pour accélérer les discussions et ouvrir un processus de transition politique», a ajouté le président français lors d'une déclaration au côté de la chancelière allemande, à l'Elysée. «Et les Russes, par la voix de Vladimir Poutine, ont admis ce principe de la négociation, sur la base des résolutions des Nations Unies.»

Angela Merkel a quant à elle déclaré que «le processus politique doit être engagé le plus vite possible». Ils s'exprimaient après une conférence téléphonique entre les dirigeants français, allemand, russe, britannique et italien.

Dans l'optique du Conseil européen de lundi consacré à la crise des réfugiés, la France et l'Allemagne s'accordent sur la nécessité de protéger les frontières extérieures de l'Union afin de lever progressivement les obstacles internes aux échanges, a ajouté Angela Merkel.

Paris et Berlin souhaitent que les réfugiés soient accueillis prioritairement dans les pays limitrophes, a dit François Hollande, en confirmant l'engagement de la France d'accueillir 30'000 réfugiés irakiens et syriens dans le cadre du mécanisme européen de relocalisation. (ats/nxp)

Créé: 04.03.2016, 15h04

8

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Publicité

8 Commentaires

Léo Gradel

04.03.2016, 19:24 Heures

500 000 morts, 8 millions de déplacés, des millions de réfugiés, des nids de terroristes qu'on a laissé se répandre comme la gangrène. La Turquie et le Liban déstabilisés, une crise sans précédente en UE .. tout cela pour des égos de certains dirigeants et le business des marchands d'armes et de pétrole . C'est pas trop tôt .. ils ont enfin compris .. ! Répondre


Jean Pierre

04.03.2016, 19:49 Heures

Poutine répète depuis le début de la crise en Syrie qu'il veut une solution négociée et éviter le chaos généré par les décisions irresponsables des USA et de l'Angleterre en Irak et de la France, de la Grande-Bretagne, des USA et de leurs alliés, le Qatar, l'Arabie Saoudite et la Turquie, en Libye. Il aura fallu des centaines de milliers de morts et de millions de déplacés pour qu'on l'écoute. Répondre



Sondage

Doris Leuthard a-t-elle raison de vouloir taxer les pendulaires aux heures de pointe?




Sondage

Accepteriez-vous de fournir votre profil Facebook pour obtenir un visa?




Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne