Vendredi 9 décembre 2016 | Dernière mise à jour 14:27

Syrie Ankara menace le parti des Kurdes de Syrie

Le Premier ministre se dit prêt à lancer une action militaire contre l'union démocratique des Kurdes de Syrie. Ankara et l'Arabie saoudite pourraient aussi mener une opération contre l'EI.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu a menacé samedi de lancer une action militaire en Syrie contre le Parti de l'union démocratique (PYD) des Kurdes de Syrie, considéré par Ankara comme une organisation terroriste.

«Nous pouvons si besoin prendre en Syrie les mêmes mesures qu'en Irak et à Qandil», a déclaré M. Davutoglu lors d'un discours télévisé prononcé à Erzincan (est), en référence aux bombardements opérés en 2015 contre le Parti des travailleurs kurdes (PKK) dans cette montagne du nord de l'Irak qui est leur bastion. «Nous attendrions de nos amis et alliés qu'ils nous soutiennent», a-t-il ajouté.

Par ailleurs, la Turquie et l'Arabie saoudite pourraient mener une opération terrestre contre le groupe Etat islamique (EI) en Syrie. Alors que les deux Etats pensent envoyer des troupes au sol en Syrie pour combattre les djihadistes, l'Arabie saoudite a annoncé déployer des avions de chasse sur une base turque, a annoncé samedi le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu.

«S'il y a une stratégie (contre l'EI), alors la Turquie et l'Arabie saoudite pourraient participer à une opération terrestre», a confirmé Mevlut Cavusoglu, cité par les quotidiens Yeni Safak et Haberturk. «L'Arabie saoudite envoie aussi des avions en Turquie, à Incirlik», la grande base militaire du sud du pays, a-t-il ajouté.

«Certains disent que la Turquie est réticente à prendre part à la lutte contre Daech (acronyme arabe de l'EI, ndlr). Mais c'est la Turquie qui fait les propositions les plus concrètes», a ajouté le chef de la diplomatie turque.

Offre saoudienne vue d'un bon oeil

Il a ajouté que l'Arabie saoudite, qui est devenue au cours des derniers mois l'un des plus proches alliés de la Turquie, allait déployer des avions de chasse sur la grande base militaire d'Incirlik, dans le sud de la Turquie; où se trouvent déjà des avions de la coalition conduite par les Américains.

Des responsables saoudiens «sont venus et ont effectué une reconnaissance de la base. Pour le moment, il n'est pas encore clair combien d'avions» seront déployés, a-t-il dit.

Selon lui, l'Arabie saoudite a indiqué être prête à «envoyer des troupes quand le temps viendra pour une opération terrestre».

L'Arabie saoudite a récemment évoqué l'idée de dépêcher des troupes au sol en Syrie, dans le cadre de la coalition internationale contre le groupe djihadiste. Et Washington, par la voix de responsables du Pentagone, a dit voir d'un bon oeil cette offre saoudienne.

(afp/nxp)

(Créé: 13.02.2016, 12h02)

Sondage

La fin de la franchise à 300 francs peut-elle responsabiliser les assurés aux coûts de la santé?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.