ACCUEIL 17.9.2014 Mis à jour à 01h10

Annan reconnaît l'échec de sa mission

Syrie

«Des efforts importants ont été déployés pour essayer de résoudre cette situation de manière pacifique et politique. A l'évidence, nous n'avons pas réussi», a déclaré l'émissaire de l'ONU.

Mis à jour le 07.07.2012

Image: AFP

Articles en relation

Partager & Commenter

Mots-clés

L'émissaire international Kofi Annan a reconnu qu'il n'avait «pas réussi» sa mission, son plan étant resté lettre morte en Syrie, où les violences ont fait 60 morts samedi, et plaidé pour un rôle de l'Iran dans la résolution de la crise.

«Des efforts importants ont été déployés pour essayer de résoudre cette situation de manière pacifique et politique. A l'évidence, nous n'avons pas réussi. Et peut-être n'y a-t-il aucune garantie que nous allons réussir», a reconnu Kofi Annan, dans un entretien au quotidien français Le Monde.

«Mais avons-nous étudié des alternatives ? Avons-nous mis les autres options sur la table ? J'ai dit cela au Conseil de sécurité de l'ONU, ajoutant que cette mission n'était pas indéfinie dans le temps, comme mon propre rôle», a-t-il ajouté.

L'émissaire de l'ONU et de la Ligue arabe a évoqué l'influence de la Russie, allié du régime de Damas qui a bloqué jusqu'à présent toute action internationale résolue contre le pouvoir de Bachar al-Assad, tout en soulignant l'importance d'associer aux discussions l'Iran, qui soutient également le régime syrien.

L'Iran est un acteur

«La Russie a de l'influence mais je ne suis pas certain que les événements seront déterminés par la Russie seule (...). L'Iran est un acteur. Il devrait faire partie de la solution. Il a de l'influence et nous ne pouvons pas l'ignorer», a-t-il assuré.

Américains et Européens se sont opposés à ce que l'Iran soit invité à la récente conférence ministérielle de Genève sur la Syrie, en raison notamment du conflit qui oppose Téhéran aux Occidentaux sur la question de son programme nucléaire.

Les propos de Kofi Annan sont publiés au lendemain de la réunion à Paris des Amis du peuple syrien, au cours de laquelle plus de 100 pays arabes et occidentaux ont demandé au Conseil de sécurité de l'ONU d'adopter une résolution contraignante comportant une menace de sanctions contre Damas.

Les participants ont souligné «que Bachar al-Assad devait abandonner le pouvoir».

Les violences continuent

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a recommandé pour sa part dans un rapport que la mission des observateurs de l'ONU en Syrie soit «réorientée» vers un rôle plus politique, avec une «composante militaire réduite».

Mais malgré les déclarations et la multiplication des réunions internationales, les violences ne faiblissent pas en Syrie, faisant encore 60 morts samedi --31 civils, 19 soldats, et 10 rebelles et déserteurs-- selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Les violences, qui avaient fait au moins 93 morts vendredi en Syrie, ont gagné le Liban samedi, provoquant la mort de deux personnes. (afp/Newsnet)

Créé: 07.07.2012, 19h20

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment

Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne