Dimanche 4 décembre 2016 | Dernière mise à jour 01:57

Syrie Attentat au siège de la radio-télévision à Damas

Un attentat à la bombe a secoué le bâtiment de la radio-télévision syrienne à Damas, faisant des blessés légers. L'attaque a une portée symbolique, puisqu’elle a visé le principal outil d’information du régime de Bachar el-Assad.

Un homme aide l'un de ses collègues après l'explosion d'une bombe au siège de la radio-télévision syrienne à Damas.

Un homme aide l'un de ses collègues après l'explosion d'une bombe au siège de la radio-télévision syrienne à Damas. Image: AFP

Galerie Photos

Rétrospective de la révolution en Syrie

Rétrospective de la révolution en Syrie Dans la foulée des printemps arabes tunisien, égyptien et libyen, les opposants syriens ont débuté leur rébellion en mars 2011. Mais contrairement aux autres oppressés arabes, rien n'évolue dans le pays qui est désormais à feu à sang.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un attentat à la bombe a secoué lundi à Damas le siège de la télévision syrienne, principal outil de propagande du régime dont les troupes continuaient de bombarder Alep, enjeu crucial du conflit.

L’attentat, qui s’est produit dans les bureaux de la direction générale de la radio-télévision au troisième étage du bâtiment, n’a fait que des blessés légers et n’a pas perturbé la poursuite des programmes, a déclaré le ministre syrien de l’Information, Omrane al-Zohbi.

Pour autant, il a eu une forte portée symbolique puisqu’il a visé le principal outil d’information du régime de Bachar el-Assad, de surcroît situé dans un quartier ultra-protégé de la capitale. Pour pénétrer dans l’immeuble, il faut se prêter à plusieurs contrôles des services de sécurité.

Cet attentat est intervenu alors que l’armée a affirmé il y a deux jours contrôler totalement la capitale après avoir repris le quartier de Tadamoun.

La chaîne officielle d’information en continu al-Ikhbaria a montré le ministre de l’Information inspectant le troisième étage au milieu de murs éventrés, de chaises renversées, de fils électriques pendant du plafond, de canalisations d’eau rompues, et alors que des secouristes évacuaient un blessé.

Samedi déjà, les rebelles avaient attaqué sans succès le bâtiment de la télévision d’Etat à Alep (nord), et le même jour, l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) confirmait qu’un présentateur de la même chaîne, Mohammad al-Saïd enlevé à la mi-juillet à son domicile à Damas, avait été exécuté.

Alep toujours bombardée

A Alep, poumon économique du pays, des bombardements et des tirs d’arme automatique avaient lieu lundi dans plusieurs quartiers, causant la mort de huit civils et d’un commandant rebelle, selon l’OSDH.

Les bombardements ont visé le Palais de Justice, dans le centre, et les quartiers de Chaar et de Marjé, à l’est.

Par ailleurs, des tirs d’arme automatique étaient entendus à Salaheddine (ouest), bastion rebelle où un commandant insurgé a été tué, et dans le quartier de Bab al-Nairab (centre) où un civil a été tué par un tireur embusqué.

Depuis le début de la journée, 28 personnes ont été tuées à travers la Syrie, dont 21 civils et huit rebelles, selon l’organisation basée à Londres qui tire ses informations et ses bilans d’un réseau de militants et de témoins en Syrie.

(afp/nxp)

(Créé: 06.08.2012, 09h49)

Sondage

Avec le retrait de François Hollande, la gauche peut-elle conserver la présidence de la France?



Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.