Samedi 10 décembre 2016 | Dernière mise à jour 22:55

Etats-Unis Ben Carson déclare officiellement forfait

Le Républicain confirme et signe: il ne sera plus candidat à la primaire républicaine à l'élection présidentielle américaine.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ben Carson a officialisé vendredi son départ de la course à l'investiture républicaine pour la Maison Blanche. Le neurochirurgien à la retraite s'était déjà mis en retrait de la campagne présidentielle depuis deux jours.

«Même si je quitte la campagne (présidentielle), il y a beaucoup de personnes qui m'aiment, elles ne votent simplement pas pour moi», a déclaré Ben Carson. Il s'est exprimé vendredi lors du CPAC, un grand rendez-vous politique des conservateurs américains.

«Je resterai toujours profondément engagé pour tenter de sauver notre pays», a ajouté cet homme qui était le seul candidat noir à l'élection de novembre. Il a été ovationné debout par les plus de 1000 personnes réunies près de la capitale Washington.

Il sèche le débat

Ben Carson avait décidé de ne pas participer au débat républicain jeudi soir, ne voyant pas de «chemin politique pour continuer» sa campagne. Il ne reste officiellement plus que quatre candidats républicains, dont Donald Trump, lequel fait figure de favori.

Tout comme le magnat de l'immobilier, Benjamin Carson, 64 ans, n'avait jamais exercé de mandat politique avant de se lancer. Il avait été deuxième des sondages de septembre à début décembre.

Camp républicain divisé

«En tant que républicains, nous ne sommes pas les ennemis les uns des autres et nous ne pouvons pas nous permettre de livrer aux démocrates toutes ces munitions», a-t-il lancé avant de quitter la scène. Il faisait allusion aux profondes divisions du camp républicain et des quatre candidats toujours en lice, symbolisées par un débat particulièrement houleux jeudi soir.

Le docteur Carson était à la peine dans la course des primaires, après une quatrième place aux consultations de l'Iowa le 1er février. Cette semaine, les primaires du «Super Mardi», dans onze Etats, n'ont fait qu'accentuer sa marginalisation. (ats/nxp)

(Créé: 05.03.2016, 02h07)

Sondage

La fin de la franchise à 300 francs peut-elle responsabiliser les assurés aux coûts de la santé?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.