ACCUEIL 23.7.2016 Mis à jour à 18h38

C'est confirmé, l'année 2015 a été la plus chaude

Réchauffement climatique

L'Organisation météorologique mondiale confirme les températures records de l'année.

Mis à jour le 25.01.2016 3 Commentaires
La hausse atteint 0,76°C par rapport à la période référence de 1961 à 1990.

La hausse atteint 0,76°C par rapport à la période référence de 1961 à 1990.
Image: DR

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

L'année 2015 restera bien comme la plus chaude et celle qui aura dépassé de 1°C la moyenne de l'ère préindustrielle. L'Organisation météorologique mondiale (OMM) a confirmé lundi ses données préliminaires de décembre dernier.

L'analyse rassemble les données de trois observatoires réputés, l'Agence spatiale américaine (NASA), l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA) et le bureau météorologique britannique.

La hausse atteint 0,76°C par rapport à la période référence de 1961 à 1990. Et les quinze dernières années ont toutes figuré parmi les 16 les plus chaudes. L'augmentation est également la plus élevée sur la période 2011-2015.

Limiter les phénomène

Les températures records en 2015 à la fois sur terre et au-dessus des océans se sont accompagnées de canicules, inondations ou sécheresses sévères. «Un courant El Niño exceptionnellement fort et le réchauffement climatique» expliquent ces événements, dit le nouveau secrétaire général de l'OMM, Petteri Taalas.

Si les engagements dans l'accord de Paris sont respectés et étendus, l'augmentation peut être limitée à 2° d'ici 2100, dit-il. Mais le réchauffement climatique va provoquer des conséquences de plus en plus négatives dans les 50 prochaines années.

Il faut investir pour mieux prévenir les catastrophes et réduire les coûts humains et économiques, selon le secrétaire général de l'OMM. Le risque de désastres lié au climat est augmenté, affirme-t-il. (ats/nxp)

Créé: 25.01.2016, 10h12

3

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Publicité

3 Commentaires

Debrab Chris

25.01.2016, 10:59 Heures

On s'en fout ! Ce ne sont pas les parlottes de COP21 qui vont changer quoi que ce soit, tant qu'on ne change pas notre modèle économique hyper consumériste dans un monde fini. Les relevés de températures sont assez récents et ne prouve pas grand chose, si ce n'est que notre planète a ses coups de chaud et de froid cycliques. Par contre, la surpopulation humaine nous menace d'extinction. Répondre


Jean-François Chappuis

25.01.2016, 10:30 Heures

Depuis le temps que l'on nous le rabâche on commence à le savoir. Merci de passer à autre chose..! Répondre



Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne