ACCUEIL 24.6.2016 Mis à jour à 21h57

Chris Christie devient la risée du Web

Super Tuesday

Le malheureux candidat à la primaire s'est rallié à Donald Trump. La Toile a raillé sa prestation.

Mis à jour le 02.03.2016 2 Commentaires

1/119 Un jeune homme de 19 ans a tenté de se saisir de l'arme d'un policier pour tuer Donald Trump, le 18 juin lors d'un meeting du candidat républicain à Las Vegas. Il a été arrêté et inculpé le 20 juin (Mardi 21 juin 2016).

   

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Après avoir abandonné la course à la Maison-Blanche le 10 février dernier, Chris Christie, gouverneur iconoclaste du New Jersey, a annoncé la semaine dernière son soutien à Donald Trump.

Il est apparu en introduction de la conférence de presse du «Super Tuesday» du milliardaire en tête des sondages - et est rapidement devenu la risée de la Toile. Regard hagard, ton indécis, étrange langage corporel: le malaise du Républicain de 53 ans n'est pas passé inaperçu.

Le cri silencieux de Chris Christie

La presse américaine relève ce décalage, le webzine The Daily Beast allant jusqu'à titrer: «La dernière acquisition de Trump: l'âme de Christie». «Chris Christie semblait pris au piège d'un cauchemar lors de la conférence de presse de Donald Trump mardi soir. (...) Il l'est, et tout est de sa faute» lance l'éditorial.

Une chronique du Washington Post est quant à elle intitulée : «Le cri sans mot de Chris Christie». «Je crois que Donald Trump a parlé ce soir, et qu'il a, en fait, tenu toute une conférence de presse. Mais il était impossible de l'entendre, couvert par les yeux de Chris Christie» souligne la journaliste.

Le hashtag #freechristie a par ailleurs inspiré de nombreux memes mardi et mercredi:

«QU'EST CE QUE J'AI FAIT? MON DIEU. QU'EST CE QUE. J'AI FAIT?»

«Il me semblait bien que le regard de Christie me disait quelque chose»:

«Pourquoi est-ce qu'Obama n'a pas déjà envoyé les Navy Seals secourir Chris Christie?»

«Tout s'explique»:

«- Monsieur le Secrétaire, des missiles nucléaires ennemis arrivent. Où est le président? [Chris Christie repense au jour où, il y a 12 ans, il a décidé de soutenir Trump] - Monsieur le Secrétaire?»

«Gouverneur Christ Christie, êtes-vous heureux d'être là?»:

«Mon Dieu on dirait que Chris Christie est dans une vidéo d'otages»:

«Jouons à un jeu: est-ce Chris Christie ou un chien qui se tient derrière Donald Trump depuis 30 minutes»:

«Question: Un milliardaire new-yorkais prend un gouverneur du New Jersey en otage. Que faites-vous? QUE FAITES-VOUS?»

«Gouverneur Christie: CLignez des yeux deux fois si vous avez un problème»:

Un extrait de la conférence de presse originale:

(che/nxp)

Créé: 02.03.2016, 22h49

2

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Publicité

2 Commentaires

Debrab Chris

03.03.2016, 11:41 Heures

C'est dire à quel point l'establishment paniqué (de gauche comme de droite puisqu'il est le revers d'une même médaille) est en transe. A propos de la citation attribuée à Mussolini : le 14 juin 1918, un soldat italien de 19 ans, Bernardo Vicario, alla sur ordre de son chef, Carl Rigoli, écrire cette phrase sur un mur du village de Fagare où ils étaient retranchés, qu'ils savaient être bombardé incessamment. Rigoli périt, Vicario survécut pour témoigner. Répondre


Debrab Chris

03.03.2016, 11:42 Heures

Ce serait intéressant de savoir qui a lancé ce buzz... Répondre



Sondage

La Grande-Bretagne a-t-elle raison de sortir de l'Union européenne?




Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons