Dimanche 28 août 2016 | Dernière mise à jour 01:42

Russie Crash du Boeing: «Les conditions étaient terribles»

La compagnie Flydubai a exclu un acte criminel pour expliquer le crash de son appareil. Les 62 occupants ont été tués.

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un Boeing en provenance de Dubaï (Emirats arabes unis) s'est écrasé dans la nuit de vendredi à samedi en atterrissant à l'aéroport de Rostov-sur-le-Don, dans le sud de la Russie, dans des conditions de mauvaise visibilité. L'appareil a immédiatement pris feu et ses 62 occupants ont été tués.

La compagnie aérienne flydubai a confirmé le crash du Boeing 737-800 à 03h42 locales (01h42 en Suisse) samedi, annonçant la mort des 55 passagers du vol FZ981: 33 femmes, 18 hommes et quatre enfants. Parmi eux figurent «44 Russes, 8 Ukrainiens, deux Indiens et un Ouzbek», a-t-elle précisé dans un communiqué.

Le comité d'enquête russe a déclaré qu'une des boîtes noires avait été retrouvée.

Un équipage expérimenté

Lors d'une conférence de presse à Dubaï, le PDG de flydubai, Gaith al-Ghaith, a annoncé qu'une équipe de travail émiratie de l'Aviation civile et de flydubai, se rendrait en Russie pour participer à l'enquête «en coordination avec les autorités russes».

Il a exclu, en réponse à une question, l'hypothèse d'un acte criminel, et demandé d'attendre les résultats de l'enquête pour déterminer les causes du drame. Les informations circulant entretemps relèvent «de la spéculation», a-t-il ajouté.

Le commandant de bord est de nationalité chypriote et son copilote est de nationalité espagnole, et ils ont à leur actif près de 6000 heures de vol chacun, a indiqué M. Ghaith pour souligner leur professionnalisme.

Les cinq autres membres d'équipage sont originaires d'Espagne, de Russie, des Seychelles, de Colombie et du Kirghizistan, selon lui.

Tentative d’atterrissage

L'avion «s'est écrasé alors qu'il était en train d'effectuer une deuxième tentative d'atterrissage en raison de mauvaises conditions météorologiques», a annoncé dans un communiqué le ministère des Situations d'urgence.

«Il a frôlé la piste avec l'une de ses ailes et a commencé à se désintégrer», a-t-il précisé. Des fragments de l'avion ont été dispersés sur une distance d'un kilomètre et demi, selon des médias locaux. Des images diffusées par les chaînes de télévision russes montraient une immense boule de feu déferler et s'élever dans le ciel après le crash de l'avion. Il a fallu plus d'une heure pour que les pompiers réussissent à maîtriser l'incendie.

Il pleuvait à verse à Rostov-sur-le-Don et une alerte aux vents forts avait été émise par l'antenne locale du ministère des Situations d'urgence. «Les conditions météo étaient terribles, l'avion tremblait de manière affreuse», a raconté à la chaîne l'un des passagers d'un vol qui a été redirigé de Rostov-sur-le-Don vers Krasnodar et y a atterri peu avant l'accident du Boeing.

Selon un journaliste sur place, la police interdisait l'accès à l'aéroport, tandis que les proches des victimes ont été emmenés dans une salle inaccessible à la presse.

Violation des règles

Le président Vladimir Poutine a présenté ses condoléances aux familles des victimes. Le comité d'enquête a annoncé ouvrir une enquête criminelle pour violation des règles de sécurité et d'exploitation du transport aérien.

«Différentes versions de l'événement sont en train d'être analysées, parmi lesquelles une éventuelle erreur de l'équipage, un problème technique à bord, des difficiles conditions météorologiques et d'autres facteurs», a précisé le porte-parole du comité Vladimir Markine.

Une messe près de Dubaï

L'avion, mis en service en 2011, a été «révisé le 21 janvier», a souligné le PDG de flydubai qui appartient au gouvernement de Dubaï. C'est la première fois qu'un accident du genre frappe la compagnie depuis sa création en mars 2008.

«Notre priorité, ce sont les familles des victimes auxquelles nous voulons proposer toute aide possible», a souligné M. Ghaith. La compagnie a mis en place des numéros de téléphones à l'intention des familles.

Une messe a été dite samedi à l'église orthodoxe russe à Charjah, près de Dubaï, à la mémoire des victimes, selon un photographe.

(afp/nxp)

(Créé: 19.03.2016, 14h30)

Sondage

Vous sentez-vous indisposé par le port du burkini?




Sondage

Prendre l'apéro en uniforme, est-ce choquant?




Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.