Samedi 3 décembre 2016 | Dernière mise à jour 21:52

Affaire du Carlton DSK conteste son contrôle judiciaire

Dominique Strauss-Kahn a demandé mercredi à la cour d'appel de Douai dans le nord de la France la levée du contrôle judiciaire dont fait l'objet. La décision sera rendue le 30 mai.

DSK est inculpé dans l'affaire dite du Carlton de proxénétisme aggravé en bande organisée.

DSK est inculpé dans l'affaire dite du Carlton de proxénétisme aggravé en bande organisée. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Douai rendra sa décision le 30 mai prochain sur la demande de levée du contrôle judiciaire de Dominique Strauss-Kahn dans l'affaire dite du Carlton. L'avocat général a requis le maintien de ce contrôle judiciaire, précise le parquet général.

"La chambre de l'instruction a mis sa décision en délibéré au 30 mai dans l'après-midi", a annoncé le parquet général de la cour d'appel de Douai dans un communiqué. Une audience s'était tenue dans la matinée pour examiner l'appel formé par les avocats de l'ancien ministre contre l'ordonnance de placement sous contrôle judiciaire.

"L'avocat général a requis la confirmation du contrôle judiciaire et des obligations l'assortissant, en l'occurrence, répondre aux convocations des juges d'instruction et des experts désignés, le maintien d'un cautionnement de 100'000 euros, l'interdiction d'entrer en contact avec les parties civiles, les autres mis en examen et les témoins -en demandant à la Cour de préciser l'identité des témoins en question- et l'interdiction de communiquer avec la presse dans le cadre de cette affaire", précise le communiqué.

Le 26 mars dernier, Dominique Strauss-Kahn a été mis en examen pour "proxénétisme aggravé en bande organisée" dans l'affaire de l'hôtel Carlton de Lille, un établissement soupçonné d'avoir participé à un réseau de prostitution opérant également à Paris.

L'ancien directeur général du Fonds monétaire international (FMI) a reconnu, par la voix de ses avocats, avoir eu des relations sexuelles avec des femmes lors de soirées "libertines". Mais il assure qu'il ne savait pas qu'il s'agissait de prostituées et qu'il ignorait tout de l'existence présumé réseau de prostitution ou d'éventuels faits de proxénétisme.

Lundi, le parquet de Lille a annoncé l'ouverture d'une enquête préliminaire pour "viol en réunion" après les témoignages de deux prostituées qui disent avoir participé à une partie fine, en présence de Dominique Strauss-Kahn à Washington, entre le 15 et 18 décembre 2010. (ap/nxp)

(Créé: 23.05.2012, 13h03)

Sondage

Avec le retrait de François Hollande, la gauche peut-elle conserver la présidence de la France?



Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.