Jeudi 29 septembre 2016 | Dernière mise à jour 04:47

Méditerranée Deux enfants migrants meurent chaque jour

Deux agences de l'ONU alertent sur les conditions de voyages ayant causé la mort de 340 enfants depuis septembre.

Un garde-côte grec soulève une fillette se trouvant sur un bateau pneumatique.

Un garde-côte grec soulève une fillette se trouvant sur un bateau pneumatique. Image: Giorgos Moutafis/Reuters

Galerie photo

Crise migratoire: le drame des réfugiés en Méditerranée (oct.2015-avr.2016)

Crise migratoire: le drame des réfugiés en Méditerranée (oct.2015-avr.2016) Les migrants et les réfugiés traversent la Méditerranée pour atteindre l'Italie ou la Grèce.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La crise migratoire tue deux enfants chaque jour en moyenne depuis septembre dans l'est de la Méditerranée. Leur sécurité doit être renforcée. Deux agences de l'ONU et l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) ont lancé un appel vendredi à Genève.

Plus de 340 enfants sont décédés parmi les migrants depuis septembre dernier dans cette région. Et leur nombre réel pourrait être plus élevé. «Ces tragédies en Méditerranée sont insupportables et doivent cesser», a dit le Haut Commissaire aux réfugiés Filippo Grandi.

Voyages dangereux

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a appelé les pays à coopérer pour éviter ces voyages dangereux sur des bateaux. Cette catastrophe humanitaire demande aussi un engagement hors des frontières européennes, a estimé le directeur général de l'OIM William Lacy Swing.

Les enfants et les femmes sont de plus en plus nombreux parmi les personnes qui fuient les conflits, «jusqu'à deux tiers» ces dernières semaines, a dit à la presse depuis la frontière entre la Grèce et la Macédoine une porte-parole de l'UNICEF, Sarah Crowe. Selon elle, le coût des voyages a diminué de 50% et coûte entre 500 et 750 euros. Mais la mer est agitée et la qualité des bateaux se détériore. (ats/nxp)

(Créé: 19.02.2016, 15h30)

Sondage

Le canton de Vaud a-t-il raison d'interdire la mendicité sur son territoire?




Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.