Jeudi 8 décembre 2016 | Dernière mise à jour 03:47

Campagne Entre Trump et Fox News, la guerre est déclarée

Le candidat républicain boycotte le prochain débat républicain à cause de la modératrice Megyn Kelly, dont il n'est «pas un fan».

Donald Trump, candidat républicain aux présidentielles américaines.

Donald Trump, candidat républicain aux présidentielles américaines. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les managers de la campagne de Donald Trump ont créé la surprise en indiquant dans la nuit de mardi à mercredi que le candidat ne se présenterait pas au prochain grand débat républicain organisé par Fox News jeudi soir, le dernier avant le caucus de l'Iowa.

Ce dernier organisera à la place «un événement, probablement couvert par une autre chaîne, pour lever des fonds en faveur des vétérans blessés». Fox perdra ainsi 20 millions de téléspectateurs, se réjouit Corey Lewandowski, à la tête de la campagne de Trump.

La chaîne n'a pas commenté cette décision mardi soir, souligne CNN.

Escalade en début de semaine

Le milliardaire a justifié sa décision en affirmant que Megyn Kelly, une des présentatrices stars de la chaîne conservatrice Fox News, était «injuste». Celle-ci l'avait mis en difficulté lors d'un précédent débat en août 2015.

Depuis plusieurs jours, le Républicain répétait qu'il la jugeait incompétente, qu'elle ne devrait plus être autorisée à modérer, menaçant de ne pas venir au débat et l'insultant au passage copieusement sur Twitter ces derniers mois. Lundi, Fox News a publié un communiqué affirmant: «nous sommes très surpris que Donald Trump soit aussi effrayé par Megyn Kelly».

«L'Ayatollah et Poutine n'ont pas l'intention d'être "justes" avec Trump»

Donald Trump a alors lancé un sondage auprès de ses partisans pour savoir s'il devrait ou non se rendre au débat de cette chaîne, une provocation qui a déplu au réseau conservateur.

Un représentant de Fox News a taclé l'homme politique quelques heures plus tard: «Une source secrète nous informe du fait que l'Ayatollah et Poutine n'ont pas l'intention d'être "justes" avec Donald Trump quand ils le rencontreront s'il est élu président. Une source fiable affirme que Trump a son propre plan secret pour remplacer son cabinet par ses abonnés Twitter pour savoir s'il devrait même se rendre à ces meetings».

Peur d'être confronté sur le fond

Les observateurs notent surtout que le milliardaire a tout à gagner en ne se présentant pas au débat: ses propositions fantasques, bien que populaires dans les sondages auprès des Républicains, risqueraient de ne pas tenir la route face aux questions de fond.

Cette décision arrive juste avant la date cruciale du 1er février: Après des mois de campagne, les candidats à la présidentielle recevront leur premier jugement des électeurs pour les primaires de leur parti respectif, un privilège qui revient aux habitants de l'Iowa.

Depuis 1972, cet Etat modéré du centre du pays lance la saison des primaires. Les 49 autres Etats de l'Union et cinq territoires voteront plus tard, jusqu'en juin, afin d'allouer leurs quotas de délégués aux candidats, en vue des conventions nationales de juillet qui investiront le candidat démocrate et le candidat républicain à la présidentielle de novembre.

(nxp)

(Créé: 27.01.2016, 03h08)

Sondage

Seriez-vous tenté par un smartphone low cost à moins de 100 francs?



Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.