ACCUEIL 21.4.2014 Mis à jour à 11h34

Fabius aux Affaires étrangères, Moscovici à l'Economie

France

Les noms des ministres du gouvernement de François Hollande sont tombés. Manuel Valls a été nommé à l’Intérieur, Laurent Fabius aux Affaires étrangères, Pierre Moscovici à l’Economie.

Mis à jour le 16.05.2012 75 Commentaires

1/14 LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES
Laurent Fabius (65 ans) a occupé diverses fonctions gouvernementales sous la présidence de François Mitterrand: ministre du Budget de 1981 à 1983, puis de l'Industrie et de la Recherche de 1983 à 1984, il devient cette même année premier ministre. Laurent Fabius occupe cette fonction jusqu'à la défaite de la gauche aux élections législatives, deux ans plus tard, en 1986. En 2000, il est nommé ministre de l'Économie, des Finances et de l'Industrie dans le gouvernement du premier ministre Lionel Jospin.
Image: AFP

   

Articles en relation

Partager & Commenter

Mots-clés

Le président français François Hollande et son premier ministre Jean-Marc Ayrault ont nommé mercredi un gouvernement respectueux des diverses sensibilités socialistes et de la parité homme-femme. Il est marqué par le retour aux affaires d'un pilier de l'ère mitterrandienne, Laurent Fabius, et l'absence de Martine Aubry.

Le gouvernement compte 34 membres (18 ministres et 16 ministres délégués), sans compter le premier ministre, et conformément à la promesse de campagne de François Hollande, le gouvernement est paritaire, pour la première fois en France. Mais les postes les plus prestigieux (Affaires étrangères, Economie, Défense, Intérieur) sont tous occupés par des hommes, à l'exception de la Justice.

Le précédent cabinet du premier ministre de droite François Fillon comptait 32 ministres et secrétaires d'Etat. Le premier Conseil des ministres se tiendra jeudi après-midi à 15h.

Laurent Fabius, ancien premier ministre de François Mitterrand, aujourd'hui âgé de 65 ans, accède aux Affaires étrangères, a annoncé le secrétaire général de la présidence, Pierre-René Lemas, sur le perron de l'Elysée. L'annonce est intervenue avec plusieurs heures de retard sur l'agenda initial, signe, semble-t-il, de la complexité des tractations.

Valls à l'Intérieur, Moscovici à Bercy

Martine Aubry avait fait savoir plus tôt dans la journée, alors que les consultations n'étaient pas achevées, qu'elle ne ferait pas partie du gouvernement, en «bonne entente» avec François Hollande. La première secrétaire du Parti socialiste, ancienne ministre du Travail de Lionel Jospin, battue par François Hollande lors de la primaire d'investiture du PS, souhaitait Matignon ou rien.

Comme prévu, Manuel Valls, l'un des hommes à poigne du PS, classé à la droite du parti, dirigera le ministère de l'Intérieur. La députée guyanaise Christiane Taubira, candidate du Parti radical de gauche (PRG) à la présidentielle de 2002, hérite du portefeuille de la Justice.

Pour affronter la crise, le président français et son premier ministre ont fait confiance à Pierre Moscovici, qui se voit confier le portefeuille de l'Economie et des Finances alors qu'il visait le Quai d'Orsay. Jérôme Cahuzac, président de la commission des Finances de l'Assemblée, le secondera au Budget.

Michel Sapin, pressenti pour Bercy, est finalement nommé ministre du Travail, de l'Emploi et du Dialogue social. Le député-maire de Cherbourg, Bernard Cazeneuve, est nommé ministre délégué aux Affaires européennes.

Peillon à l'Education

Arnaud Montebourg, héraut de la «démondialisation», sera chargé d'un ministère du Redressement productif. La députée d'Indre-et- Loire Marisol Touraine, qui a notamment rédigé le projet de François Hollande sur les retraites, est nommée ministre des Affaires sociales et de la Santé.

Le député européen Vincent Peillon, agrégé de philosophie, est nommé ministre de l'Education nationale, portefeuille désormais deuxième dans l'ordre protocolaire. Jean-Yves Le Drian, un ami de 35 ans de François Hollande, sera le prochain ministre de la Défense.

L'aile gauche du PS, que devait incarner Martine Aubry au sein du gouvernement, sera représentée par son amie Marylise Lebranchu (ministre de la Réforme de l'Etat, de la Décentralisation et de la Fonction publique), Benoît Hamon (ministre délégué à l'Economie sociale et solidaire) et François Lamy (ministre délégué à la Ville).

Jeune garde

Des figures de la jeune garde socialiste, Aurélie Filippetti, 38 ans (ministre de la Culture), Najat Vallaud-Belkacem, 34 ans (ministre des Droits des femmes et porte-parole), Delphine Batho, 39 ans (ministre déléguée auprès du ministre de la Justice), Fleur Pellerin, 37 ans (ministre déléguée aux PME, à l'Innovation et à l'Economie numérique).

Les proches de Ségolène Royal ne sont ainsi pas oubliés, avec Najat Vallaud-Belkacem, Delphine Batho et Dominique Bertinotti (Famille), sa directrice de campagne durant la campagne. Les écologistes sont intégrés, comme la secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV), Cécile Duflot, au Logement, et Pascal Canfin, ministre délégué au Développement.

Le nouveau premier ministre a annoncé en soirée sur France 2 que les ministres qui seraient battus aux élections législatives de juin ne pourraient «pas rester au gouvernement». (ats/Newsnet)

Créé: 16.05.2012, 19h39

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

75 Commentaires

Pierre-Louis Dupas

16.05.2012, 20:31 Heures
Signaler un abus 26 Recommandation 0

Fabius le mec qui à trempé dans toutes les magouilles, vraiment n'imp sa commence bien... Répondre


jean pernet

16.05.2012, 21:29 Heures
Signaler un abus 26 Recommandation 0

FABIUS;on le connait bien en FRANCE,c'était le premier ministre au temps du sang contaminé et du rainbow warior;MOSCOVICI, c'est notre voisin franc comtois qui a dit il ya quelques mois"tout sauf HOLLANDE" Répondre