Mardi 27 septembre 2016 | Dernière mise à jour 17:12

Etats-Unis Guantanamo contraire aux valeurs de l'Amérique

Barack Obama présente un plan de fermeture de la prison, ce mardi. Il estime qu'elle affaiblit la sécurité nationale du pays.

Le président américain avait promis de fermer la prison de Guantanamo lors de la présidentielle 2008.

Le président américain avait promis de fermer la prison de Guantanamo lors de la présidentielle 2008. Image: Carlos Barria/Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le président américain Barack Obama a présenté mardi un plan pour fermer la prison de Guantanamo, jugeant que cette dernière était néfaste pour «la sécurité nationale» des Etats-Unis et était contraire aux valeurs de l'Amérique.

«Quand il devient clair que quelque chose ne fonctionne pas, que cela n'est pas bon pour notre sécurité, il faut changer de voie», a déclaré Barack Obama lors d'une allocution à la Maison Blanche.

La voix au Congrès

Le Pentagone va soumettre au Congrès un plan de fermeture de Guantanamo dans la journée, plan qui a son plein soutien de Barack Obama. Il prévoit treize sites, sur le territoire des Etats-Unis, où les détenus pourraient être transférés.

Barack Obama a demandé au Congrès d'étudier «équitablement» son plan de fermeture de la prison de Guantanamo, bien que les Etats-Unis soient en période électorale. Il a ajouté ne pas souhaiter avoir à transmettre ce dossier à son successeur à la Maison Blanche.

Promesse de campagne

Le président américain avait fait de la fermeture du centre de détention, ouvert en janvier 2002 par son prédécesseur George W. Bush dans la foulée des attentats du 11 septembre 2001 et de l'intervention menée par les Etats-Unis en Afghanistan, une des promesses de la campagne électorale de 2008.

Barack Obama fait face à un Congrès dominé par ses adversaires républicains, qui sont vent debout contre une fermeture du site. Il reste à ce jour 91 détenus dans la prison, dont 34 qui ont vu leur transfèrement approuvé par les autorités. Elle en a accueilli jusqu'à 680 à son pic d'activité en 2003.

Rapport attendu

L'an dernier, le Pentagone avait envoyé une équipe d'experts visiter des sites aux Etats-Unis pouvant accueillir ces détenus après la fermeture de la prison.

Parmi les sites envisagés figurent le Consolidated Naval Brig de Charleston (Caroline du sud, sud-est), Fort Leavenworth (Kansas, centre) et la prison fédérale de haute sécurité de Florence (Colorado, ouest). (ats/afp/nxp)

(Créé: 23.02.2016, 13h36)

Sondage

La retraite à 67 ans est-elle envisageable?





Sondage

Que pensez-vous des places de cinéma numérotées comme au théâtre?





Sondage

Pensez-vous qu'Hillary Clinton soit encore en mesure de battre Donald Trump?




Sondage

Vous sentez-vous floué par les mesures eurocompatibles du Conseil national sur l'immigration?




Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.