ACCUEIL 25.5.2016 Mis à jour à 08h59

«Guerre sale» : les USA vont déclassifier des documents

Argentine

Ces nouvelles données pourraient éclairer le rôle de Washington dans le coup d'Etat en Argentine.

Mis à jour le 18.03.2016 2 Commentaires
L'ex-dictateur Jorge Rafael Videla lors du premier jour de son procès pour sa responsabilité dans l'opération Condor, le 5 mars 2013 à Buenos Aires.

L'ex-dictateur Jorge Rafael Videla lors du premier jour de son procès pour sa responsabilité dans l'opération Condor, le 5 mars 2013 à Buenos Aires.
Image: Keystone

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Les Etats-Unis vont déclassifier des documents militaires et du renseignement liés à la «guerre sale» en Argentine, a annoncé jeudi Susan Rice, la conseillère à la sécurité nationale du président Barack Obama.

«Le président Obama, à la requête du gouvernement argentin, va annoncer un effort complet pour déclassifier des documents supplémentaires dont, pour la première fois, des documents militaires et du renseignement», a-t-elle expliqué.

Cette annonce intervient quelques jours avant la visite du président américain qui doit se rendre en Argentine le 23 mars, un calendrier qui fait polémique puisqu'il coïncide avec le quarantième anniversaire du coup d'Etat militaire du 24 mars 1976, soutenu par les Etats-Unis.

La répression encouragée par Washington

En 2002, Washington avait déclassifié 4'000 câbles diplomatiques qui mettaient en évidence que plusieurs responsables américains, dont le chef de la diplomatie de l'époque Henry Kissinger, avaient encouragé la répression du régime, aussi appelée «guerre sale», lors de laquelle près de 30'000 personnes sont mortes ou ont disparu sous le dernier régime militaire argentin.

Cette nouvelle salve de déclassification pourrait apporter un éclairage sur l'ampleur de l'implication américaine dans le coup d'Etat et les purges qui ont suivi au milieu des années 1970.

Elle pourrait également renseigner sur le rôle de Washington dans l'«opération condor», nom donné à la campagne d'assassinats et de lutte anti-guérilla dans plusieurs pays d'Amérique latine visant notamment communistes et dissidents politiques.

Lutte contre le communisme

A partir du début des années 1970, les Etats-Unis ont soutenu des gouvernements de droite en Amérique du Sud pour lutter contre l'expansion du communisme et pour contenir l'influence soviétique.

A l'occasion de «cet anniversaire et au-delà, nous sommes déterminés à faire notre part tandis que l'Argentine continue de guérir et avance en tant que nation unie», a expliqué Susan Rice.

Un membre du gouvernement du président argentin Mauricio Macri avait fait savoir samedi que ce dernier comptait demander à Barack Obama lors de sa visite de déclassifier les archives américaines de la dictature (1976-1983) en Argentine, car «convaincu que tout ce qui pourra apporter des informations pour comprendre ce qui s'est passé durant cette période si difficile nous aidera tous».

(afp/nxp)

Créé: 18.03.2016, 02h41

2

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Publicité

2 Commentaires

Susanna Sabotig

18.03.2016, 06:38 Heures

Pratiquement ils ont mis le f...oir partout...........sans remonter loin dans le temps, y'a qu'à voir ce qui se passe au M.O.. De toute façon vu que ce n'est pas chez eux.........je vous laisse deviner ce qu'ils en pensent! Répondre


Pierre Loefel

18.03.2016, 15:47 Heures

C'est la manière de travailler des USA depuis 1945. Pas étonnant vu que la CIA a recruté plein d'anciens officiers SS, contre l'ennemi communiste. "America first". Leurs intérêts économico-politico-industriels priment même sur la santé de leur propre population. Répondre



Sondage

Après la panne de Swisscom, vous sentez-vous pris en otage par Internet?




Sondage

Irez-vous voir les films primés au dernier Festival de Cannes?




Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons