ACCUEIL 23.4.2014 Mis à jour à 18h36

Hamid Karzaï menace de ne pas signer le partenariat avec Washington

Afghanistan

Le président afghan refuse de signer l'accord de partenariat stratégique avec les Etats-Unis tant que l'Otan poursuit les raids nocturnes et les fouilles de domiciles.

Mis à jour le 26.12.2011
Le président afghan Hamid Karzaï a déjà réclamé à plusieurs reprises la fin des raids nocturnes et des fouilles de domiciles par des soldats étrangers.

Le président afghan Hamid Karzaï a déjà réclamé à plusieurs reprises la fin des raids nocturnes et des fouilles de domiciles par des soldats étrangers.
Image: Keystone

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Le président afghan Hamid Karzaï a averti samedi que l’Afghanistan ne signerait pas l’accord de partenariat stratégique avec les Etats-Unis tant que les forces de l’Otan poursuivront leurs raids nocturnes et les fouilles de domiciles.

«Le président a souligné que le texte sur le partenariat stratégique ne sera pas signé tant que ne cesseront pas les raids nocturnes et les fouilles de domiciles», selon un communiqué de la présidence.

Le président Karzaï venait de prendre connaissance du rapport d’une délégation chargée par le gouvernement d’enquêter sur les victimes civiles des raids nocturnes de l’Otan.

«Les opérations arbitraires et les perquisitions de domiciles menées par l’Otan sont devenues un sérieux problème entre l’Afghanistan et les forces de l’Otan et elles constituent l’un des principaux obstacles à la signature de l’accord de partenariat stratégique avec les Etats-Unis», a déclaré le président Karzaï, selon ce communiqué.

Le partenariat stratégique avec Washington doit définir les modalités de la présence militaire américaine à l’issue du retrait des troupes de combat de l’Otan, prévu à la fin 2014.

Les opérations nocturnes de la coalition contre les domiciles afghans, qui irritent la population, sont un sujet de friction récurrent entre le président afghan et ses alliés de l’Otan. Mais l’Otan et les Etats-Unis, dont les forces spéciales mènent l’essentiel de ces opérations destinées à capturer ou tuer des chefs insurgés, défendent leur utilité.

Civils mis en danger

Le président Karzaï a déjà réclamé à plusieurs reprises la fin des raids nocturnes et des fouilles de domiciles par des soldats étrangers, soulignant leur caractère dangereux et perturbant pour la population.

«Les forces de l’Isaf ont tué des civils afghans sans raison», a déclaré le chef des enquêteurs, Mohammad Tahir Safi. «Les pertes civiles doivent cesser, nous ne pouvons pas en tolérer d’avantage», a-t-il dit.

Selon le porte-parole de l’Otan en Afghanistan (Isaf), le général allemand Carsten Jacobson, aucun coup de feu n’est tiré «dans 85%» des cas et ces opérations sont responsables de «moins de 1% des pertes civiles».

La délégation nommée par Hamid Karzaï a enquêté sur des raids aériens de l’Otan dans les provinces de Kandahar et Kapisa qui ont fait plusieurs morts parmi les civils et sur une opération menée dans la province de Paktia au cours de laquelle l’épouse enceinte du chef du service régional anti-drogue a été tuée.

Selon l’ONU, le nombre de civils tués en Afghanistan a augmenté de 15% au cours du premier semestre 2011, avec 1462 décès, dont 80% sont attribués aux talibans. (AFP/Newsnet)

Créé: 26.12.2011, 15h19

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment

Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne