ACCUEIL 25.10.2014 Mis à jour à 08h23

«Il ne serait pas judicieux qu’Israël attaque l’Iran»

Sécurité

Le chef de la diplomatie britannique, William Hague, a insisté sur la nécessité de «donner une chance» à l’approche diplomatique. Le plus haut gradé des forces armées américaines a également estimé que ce serait «prématuré».

Mis à jour le 19.02.2012
William Hague a aussi affirmé que Téhéran « était de plus en plus impliqué dans des activités illégales et potentiellement terroristes dans d’autres régions du monde ».

William Hague a aussi affirmé que Téhéran « était de plus en plus impliqué dans des activités illégales et potentiellement terroristes dans d’autres régions du monde ».
Image: Keystone

Paris et Londres privés de pétrole

L’Iran a cessé de vendre du pétrole aux compagnies pétrolières françaises et britanniques, a déclaré dimanche le porte-parole du ministère iranien du Pétrole, Alireza Nikzad, cité par le site officiel du ministère.

OPEP. Deuxième pays de l’ Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), l’Iran produit 3,5 millions de barils de pétrole par jour et en exporte 2,5 millions.

Europe. Téhéran vend un peu plus de 20% de son pétrole aux pays de l’Union européenne (soit environ 600.000 barils/jour), essentiellement à l’Italie, à l’Espagne et à la Grèce. Téhéran exporte 70% de son pétrole vers les pays d’Asie.

La France importait en 2011 quelque 58.000 barils/jour de brut iranien, ce qui couvre 3% de ses besoins d’or noir.

Articles en relation

Les tensions entre Israël et l’Iran se sont accrues cette semaine. Les pommes de discorde entre les deux Etats ne manquent pas: Programme nucléaire iranien controversé et attentats contre le personnel des ambassades d’Israël à New Delhi et Tbilissi. Téhéran a toutefois nié toute implication dans ces attaques. «Je ne pense pas qu’il serait judicieux pour Israël de lancer une attaque militaire contre l’Iran », a déclaré William Hague à la BBC.

« Israël, comme n’importe quel pays dans le monde, devrait donner une vraie chance à l’approche que nous avons adoptée, à savoir des sanctions économiques très sévères, des pressions économiques », a-t-il ajouté.

Pas de projet d’attaque

« Notre approche est 100% diplomatique et économique avec l’objectif que l’Iran soit à la table des négociations », a-t-il insisté, affirmant n’être pas « au courant d’un projet (israélien) d’attaquer l’Iran ».

Ces dernières semaines, Israël a soufflé le chaud et le froid sur la possibilité de lancer des bombardements destinés à paralyser le programme nucléaire iranien controversé, au moment où Washington et ses alliés occidentaux tentent de renforcer les sanctions contre la République islamique, en particulier son secteur financier.

Activités illégales

William Hague n’a pas attribué ces attentats à l’Iran, mais a affirmé que Téhéran « était de plus en plus impliqué dans des activités illégales et potentiellement terroristes dans d’autres régions du monde ». « Cela fait partie du danger que l’Iran représente pour la paix dans le monde », a-t-il estimé.

Non américain à l’option militaire

Le plus haut gradé des forces armées américaines estime dans une interview diffusée dimanche qu’il serait « prématuré » de lancer une action militaire contre l’Iran en réponse à son programme nucléaire.

Il faut laisser aux sanctions économiques une chance de réussir et, Washington et ses alliés devraient être mieux préparés à une option militaire, a ajouté sur CNN le général Martin Dempsey, chef d’état-major interarmées américain.

« Je pense qu’il serait prématuré de prendre exclusivement une décision indiquant que le temps est venu pour une option militaire », a-t-il dit selon des extraits de l’interview rendus publics pas CNN.

Mieux préparer une intervention

« Je pense que les sanctions économiques, et la coopération internationale que nous avons été capables de rassembler autour des sanctions, commencent à avoir un effet », a ajouté le général Dempsey.

Même si l’Occident choisissait l’option militaire, il devrait être mieux préparé, selon le général américain. « Fondamentalement, ce que je veux dire, c’est que nous devons être mieux préparés », a-t-il dit. « Et cela inclut principalement, pour le moment, d’être prêt défensivement ». Israël doit se défendre

Israël prendra seul la décision de frapper l’Iran, a déclaré samedi soir son chef d’état-major, le général Benny Gantz, alors que le conseiller de sécurité nationale du président Barack Obama entamait une visite en Israël.

« Israël est le garant central de sa propre sécurité. C’est notre rôle en tant qu’armée. L’Etat d’Israël doit se défendre lui-même », a plaidé le général Gantz dans une interview.

(AFP/Newsnet)

Créé: 19.02.2012, 14h15

Sondage

Coincé dans un aéroport, comment comblez-vous l'attente d'un vol retardé?