Vendredi 28 avril 2017 | Dernière mise à jour 21:39

Espagne Ils meurent écrasés sous une tonne de vêtements

Une famille a été retrouvée sans vie, samedi, sous des habits et des chaussures qui leur sont tombés dessus durant la nuit.

Image: Twitter - ?@informacion_es

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un couple d'Espagnols et leur fille de 12 ans ont été retrouvés morts sous une tonne de vêtements qui étaient entassés dans leur chambre qui leur sont tombés dessus pendant leur sommeil, rapporte dimanche un quotidien local.

La famille stockait ces habits dans son appartement dans la ville d'Alicante, située au bord de la Méditerranée, dans le but de les revendre, selon le journal «Diario informacion».

Leur fille aînée, âgée de 18 ans, a découvert samedi en s'éveillant que les étagères chargées de caisses de vêtements s'étaient effondrées sur leurs lits.

Ni la police ni les pompiers n'ont pu ranimer le couple et la fillette, ensevelis sous une à deux tonnes de vêtements, selon le journal. Une autopsie devra déterminer si les victimes sont mortes de suffocation ou si elles ont succombé aux blessures dues à l'effondrement de ce mur de vêtements. Le père était âgé de 50 ans et la mère de 45 ans.

La police et les pompiers d'Alicante n'étaient pas joignables dimanche. (AFP/nxp)

Créé: 29.01.2017, 16h03


Sondage

La météo vous pourrit-elle la vie?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.