Mardi 30 août 2016 | Dernière mise à jour 09:11

Hypothèse Kadhafi a-t-il été exécuté sur ordre de Sarkozy?

La version officielle de la mort de Muammar Kadhafi est remise en cause après les révélations de plusieurs médias. L'ancien dictateur libyen aurait été exécuté sur ordre de Nicolas Sarkozy parce qu'il en savait trop.

L'ancien dictateur libyen Muammar Kadhafi.

L'ancien dictateur libyen Muammar Kadhafi. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La version officielle de la mort de Muammar Kadhafi est en train d'être remise en cause par plusieurs sources. L'ancien dictateur libyen n'aurait pas été lynché par des révolutionnaires libyens, après que son convoi a été immobilisé par les frappes aériennes de l'ONU entre Syrte et Misrata. Selon le magazine français Le Point, il aurait été exécuté sur ordre de Nicolas Sarkozy parce qu'il en savait trop.

Le premier à avoir mis le feu aux poudres est l'ancien premier ministre du Conseil national de transition libyen (CNT), celui-là même qui avait convaincu les Occidentaux d'intervenir en Libye. Sur une chaîne de télévision égyptienne, Mahmoud Jibril a affirmé que «c'est un service de renseignements étranger» qui a abattu Muammar Kadhafi. De peur qu'il ne révèle des secrets sur des Etats étrangers s'il était capturé vivant.

S'appuyant sur des sources diplomatiques européennes à Tripoli, le journal italien Corriere della Sera va plus loin et affirme que c'est un «agent français» qui aurait tué le colonel. Fâché de la décision de la France de reconnaître le CNT, Muammar Kadhafi avait menacé Nicolas Sarkozy de révéler un« grave secret» sur le financement de sa campagne en 2007.

Dans le quotidien britannique Daily Telegraph, Rami El Obeidi, ex-responsable des relations avec les agences de renseignements étrangères du CN, atteste cette version des faits. «Les services français ont joué un rôle direct dans la mort de Kadhafi», dit-il.

Pas de commentaires

Interrogé par Le Point.fr, le Quai d'Orsay s'est refusé à tout commentaire. Mais pour Patrick Haimzadeh, ancien diplomate et auteur du livre Au cœur de la Libye de Kadhafi , «il est tout à fait avéré que les Français se sont lancés dans une logique d'élimination physique de Kadhafi», étant donné qu'un ordre de Paris avait été donné aux avions français de bombarder les bunkers où aurait pu se cacher le raïs.

«Que la France ait été présente assez tôt à Misrata pour former des combattants libyens est véridique», explique Patrick Haimzadeh. «Mais cela ne signifie pas qu'un membre des services secrets français ait abattu Kadhafi. Cela peut tout à fait être un combattant libyen formé par la France, sans qu'il y ait eu forcément d'ordre hiérarchique venant de Paris», souligne-t-il.

Nuances

Hasni Abidi nuance également la thèse d'un assassinat ourdi par Paris. Pour le politologue et directeur du Centre d’études et de recherche sur le monde arabe et méditerranéen (Cermam), «il n'y a pas que la France que la mort de Kadhafi arrangeait. Le dictateur libyen nourrissait également des contentieux avec les Américains, qu'il avait largement aidés à traquer al-Qada, ou avec les Britanniques dans le règlement de l'attentat de Lockerbie»

Hasni Abidi réfute aussi la théorie selon laquelle Muammar Kadhafi aurait été éliminé parce qu'il en savait trop. « Le fils de Muammar Kadhafi Seif el-Islam et son ex-chef des renseignements Abdallah el-Senoussi seraient au courant d'au moins 90 % de ses dossiers secrets. Or, eux sont toujours en vie», argumente le politologue. Seif el-Islam et Abdallah el-Senoussi sont actuellement en prison en Libye et attendent leur jugement. (nxp)

(Créé: 02.10.2012, 12h34)

Sondage

Indiquer la présence d'un radar sur les réseaux sociaux est-il acceptable?




Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.