Samedi 27 août 2016 | Dernière mise à jour 13:38

Kenya L'ONU arrose de chlore un camp pour stopper le choléra

Au moins 10 Somaliens sont morts du choléra et 1000 autres sont tombés malades dans le camp de réfugiés de Dadaab, le plus grand au monde, dans le nord-est du Kenya.

Image du camp kenyan en question.

Image du camp kenyan en question. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'épidémie s'est déclarée en novembre dans ce camp qui accueille environ 350'000 personnes, a précisé Osman Yussuf Ahmed, du Haut-commissariat pour les réfugiés (HCR). Elle s'est propagée en raison des fortes pluies qui se sont abattues sur le pays pendant plusieurs semaines.

«Le plus important c'est l'hygiène», a expliqué Osman Yussuf Ahmed, assurant que l'ONU ne laissait «rien au hasard» en répandant du chlore dans le camp et en distribuant du savon aux réfugiés.

La mort en quelques heures

Maladie hautement contagieuse, le choléra se transmet par l'eau contaminée par des excréments humains. Après une courte période d'incubation de deux à cinq jours, le choléra provoque une sévère diarrhée et la déshydratation du corps, puis, faute de traitement rapide, une mort en quelques heures.

Les réfugiés sont arrivés à Dadaab en plusieurs vagues depuis 1991, poussés par la guerre civile et la famine.

(afp/nxp)

(Créé: 09.01.2016, 11h30)

Sondage

Vous sentez-vous indisposé par le port du burkini?




Sondage

Prendre l'apéro en uniforme, est-ce choquant?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.