ACCUEIL 26.7.2014 Mis à jour à 07h00

L'assemblage du nouveau sarcophage de Tchernobyl va démarrer

Ukraine

L’assemblage du nouveau sarcophage à Tchernobyl, destiné à réduire la menace de radioactivité, commencera le 26 avril, jour de l’anniversaire de cette pire catastrophe nucléaire de l’Histoire.

Mis à jour le 27.03.2012 20 Commentaires
Le quatrième réacteur de la centrale de Tchernobyl explosa en avril 1986. La pire catastrophe nucléaire.

Le quatrième réacteur de la centrale de Tchernobyl explosa en avril 1986. La pire catastrophe nucléaire.
Image: ARCHIVES/AFP

Mots-clés

Le jour anniversaire de la pire catastrophe nucléaire de l’Histoire sera marqué par l'assemblage du nouveau sarcophage à Tchernobyl.

"La construction du sarcophage à la centrale de Tchernobyl commencera le 26 avril", a indiqué la présidence dans un communiqué citant le chef de l’Etat Viktor Ianoukovitch, qui participe à un sommet sur le nucléaire à Séoul.

La première phase de l’assemblage de cette grande arche de 108 mètres de haut et d’un poids de 20'000 tonnes a déjà débuté cette année, a précisé la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, chargée de la gestion des fonds prévus pour ce projet.

Pire catastrophe nucléaire de l’Histoire

"Les fonds nécessaires sont disponibles et les travaux se font conformément au calendrier, sans retards, pour que la nouvelle enceinte soit complétée et installée au-dessus du réacteur accidenté à la mi-2015, comme prévu", a indiqué Anton Oussov, porte-parole de la représentation de la Berd.

La centrale ukrainienne de Tchernobyl, située à une centaine de kilomètres au nord de Kiev, fut le théâtre de la pire catastrophe nucléaire de l’Histoire lorsque son quatrième réacteur explosa en avril 1986, contaminant une bonne partie de l’Europe, mais surtout l’Ukraine, le Bélarus et la Russie.

Les restes du réacteur accidenté ont été recouverts en 1986 d’une chape de béton, mais cette installation, construite à la va-vite, est fissurée et ne peut pas être considérée comme sure.

Le consortium Novarka, formé par les sociétés françaises Bouygues et Vinci, avait remporté en 2007 un appel d’offres pour la construction d’un nouveau sarcophage étanche, qui sera assemblé sur un terrain contigu au réacteur, puis glissé au-dessus de la vielle chape.

Le coût total de cette opération est estimé à 1,5 milliard d’euros. (afp/Newsnet)

Créé: 27.03.2012, 18h46

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

20 Commentaires

Lupo Calcul

27.03.2012, 21:56 Heures
Signaler un abus 3 Recommandation 0

Calculons ... un sarcophage tous les 25 ans à 1.5 milliards d'Euros pendant au moins 50'000 ans cela fait ... beaucoup trop à calculer ... Répondre


Armatura Dacier

28.03.2012, 09:30 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

Sarcophage? Dites mieux halle avec sas aux entrées. On en ferait volontiers une neuve touts les années si, agissant sous l'influence des lobbys verts, des budgets internationaux étaient octroyés plus souvent.;) Ceci dit, Tcb est un centre de recherche et formation, 2'600 personnes y travaillent en 3x8 à maintenir site et réacteurs en parfait état. Ouvert au tourisme, point de monstres à voir. Répondre



Sondage

La série noire aérienne actuelle accroît-elle votre peur de prendre l'avion?





Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne