ACCUEIL 27.7.2016 Mis à jour à 09h37

L'énigme des Bermudes élucidée?

TRIANGLE MAUDIT

La découverte de cratères sous-marins ravive la thèse selon laquelle les nombreuses disparitions dans la région seraient dues au méthane.

Par Michel Pralong. Mis à jour le 15.03.2016 8 Commentaires
Le méthane pourrait créer des perturbations suffisantes pour couler un navire, selon des Norvégiens.

Le méthane pourrait créer des perturbations suffisantes pour couler un navire, selon des Norvégiens.
Image: VICTOR HABBICK VISIONS/Getty Images

L'avis de l'expert

«Le réchauffement climatique peut accélérer la libération de méthane, gaz à effet de serre redoutable» relève Thierry Adatte (photo), expert à l’Institut des sciences de la Terre (UNIL)

Les différentes théories

CHAMP MAGNÉTIQUE

Depuis Christophe Colomb, de nombreux navigateurs ou aviateurs ont observé des anomalies dans le fonctionnement de leurs instruments dans la région. Un relevé satellitaire a indiqué un champ magnétique plus faible. Mais est-ce suffisant pour perdre des appareils

OVNIS

Sous les eaux turquoise se cacherait une base extraterrestre, responsable des disparitions. Ou alors ce serait l’emplacement d’un nœud spatio-temporel qui transporterait ailleurs, voire à une autre époque, tout bateau ou avion qui le franchit par mégarde.


L’ATLANTIDE

La fameuse civilisation engloutie décrite par Platon était-elle située dans les Caraïbes. Et, si oui, vu toutes les avancées technologiques qu’on lui prête, pourrait-il y avoir sous les eaux les restes d’une mystérieuse force qui fait couler les navires? Deux beaux mythes réunis en un seul.

ERREURS HUMAINES

L’escadrille 19 de cinq appareils n’aurait pas été enlevée par des extraterrestres en 1945. Son leader se serait perdu, entraînant les autres avec lui. En fait, la plupart des disparitions auraient des causes humaines, météorologiques ou seraient dues à des pannes.

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Le mystère du triangle des Bermudes pourra-t-il être résolu grâce à une trouvaille faite dans la mer de Barents? C’est possible.

Des chercheurs de l’Université arctique de Norvège ont repéré au large de leurs côtes, par 45 mètres de profondeur, plusieurs cratères de 500 mètres de diamètre. Ceux-ci ont été formés par la libération de méthane. Contenu dans le sol sous forme solide (de la glace), il se transforme en gaz en cas d’augmentation de la température. Sa forte dilatation ressemble alors à l’ouverture d’une bouteille de champagne. Et le gaz remonte à la surface, se mélangeant à l’eau, ce qui implique que celle-ci devient nettement moins dense. Un navire qui passerait là rencontrerait donc des eaux où la poussée d’Archimède serait plus faible, et il aurait de grands risques de couler.

Ce phénomène pourrait s’amplifier en raison du réchauffement climatique. Les scientifiques ont non seulement signalé ce danger mais également supposé que c’est ce qui se passait parfois dans le triangle des Bermudes, expliquant ainsi la disparition soudaine de bateaux et même d’avions. Car le méthane qui se propage ensuite dans l’air peut provoquer chez eux des défaillances techniques.

Thierry Adatte, expert à l’Institut des sciences de la Terre de l’Université de Lausanne, confirme que le réchauffement climatique peut poser des problèmes avec le méthane. «Il y en a un peu partout, sous forme de glace, notamment dans le permafrost. S’il se transforme en gaz, il s’oxyde rapidement dans l’eau, augmentant la teneur en CO2 dans les mers, mais également dans l’atmosphère. C’est un gaz à effet de serre redoutable. En revanche, la relation avec les disparitions du triangle des Bermudes me paraît farfelue. Je doute que cela impacte la densité de l’eau au point de faire couler un navire.»

La découverte des Norvégiens sera exposée le mois prochain lors de la réunion annuelle à Vienne de l’Union européenne des géosciences. «Il faut se méfier de ce genre d’annonces avant toute publication scientifique, poursuit Thierry Adatte. Mais, comme je serai à Vienne, j’irai suivre leur présentation.»

Cette théorie du méthane pour expliquer le mystère du triangle des Bermudes n’est pas nouvelle. Elle est avancée depuis plusieurs années et avait de nouveau été évoquée en 2015, suite à la découverte en Sibérie de trous dans le sol causés par du méthane. Reste à faire des recherches dans la fameuse zone pour vérifier si de telles éruptions gazeuses se produisent et, surtout, si elles sont capables de mettre des navires en péril.

Triangle pas si dangereux

Quant au mythe du triangle, il est plutôt récent. Même si le recensement de navires disparus (puis d’avions) remonte au début du XIXe siècle, il faut attendre 1964 pour qu’un journaliste définisse et nomme cette zone «triangle des Bermudes». Si les disparitions n’ont jamais cessé, bon nombre de scientifiques évoquent surtout des phénomènes mécaniques ou naturels, sans rien d’extraordinaire. Surtout, la zone ne serait pas plus dangereuse qu’une autre proportionnellement à sa taille et à sa fréquentation. Les compagnies d’assurances n’appliquent d’ailleurs pas de primes de risque particulières pour les navires transitant dans la région. (Le Matin)

Créé: 15.03.2016, 06h37

8

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Publicité

8 Commentaires

Alain Gros

15.03.2016, 12:58 Heures

Quand j'était ado j'allais souvent à la Pscine du Grand-y Lancy avec un copain qui avait des problèmes de gaz ( peut-être du méthane ) et bien il perdait régulièrement sont Bermud (à) Répondre


Jean Pierre

15.03.2016, 11:45 Heures

Allo Papa Tango Charlie, répondez, nous vous cherchons... Blague mise à part, comme dirait Crettenand, c'est une explication intéressante et surtout plus plausible que d'autres légendes, à ranger aux côtés de celle du Loch Ness ou des fesses de Catherine Ségurane. Répondre



Sondage

Trouvez-vous le concours de Miss Suisse désuet?



Sondage

La population suisse s'arme toujours plus. Vous sentez-vous en sécurité?




Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne