ACCUEIL 21.12.2014 Mis à jour à 11h48

La justice saisit le squelette d'un tyrannosaure mongol

Etats-Unis

Un squelette de tyrannosaure récemment vendu aux enchères à New York a été saisi vendredi par les autorités américaines qui souhaitent le restituer à la Mongolie d'où il est originaire.

Mis à jour le 22.06.2012 1 Commentaire
Un squelette de tarbosaure exposé à Alcobendas, près de Madrid (2010).

Un squelette de tarbosaure exposé à Alcobendas, près de Madrid (2010).
Image: Reuters

Partager & Commenter

La maison d'enchères Heritage Auctions, qui l'avait vendu le mois dernier pour 1,05 million de dollars, a confirmé la saisie, précisant qu'elle avait eu lieu en début d'après-midi dans l'entrepôt du quartier du Queens où l'immense squelette de 2,43 m de haut et 7,31 m de long était entreposé.

«Il a été saisi vers 19h dans l'entrepôt Cadogan-Tate Art Storage facility de Sunnyside, dans le Queens», a précisé un porte-parole de la maison d'enchères.

Le squelette reconstitué et quasi complet de ce Tarbosaure bataar, grand prédateur bipède qui a vécu à la fin du Crétacé il y a environ 70 millions d'années, vient du désert de Gobi.

Propriété nationale

Il avait été expédié en Floride depuis la Grande-Bretagne en mars 2010, et a été vendu aux enchères le 20 mai à New York.

Lundi dernier, le procureur de Manhattan (New York) avait demandé sa saisie pour que le squelette soit rendu à la Mongolie, qui avait en vain cherché à empêcher la vente. Le juge Kevin Casten avait ensuite donné le feu vert à cette saisie. Depuis 1924, la Mongolie considère les fossiles comme une propriété nationale et leur exportation est interdite. (afp/Newsnet)

Créé: 22.06.2012, 22h05

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

1 Commentaire

Aude Roche

23.06.2012, 08:41 Heures
Signaler un abus

Et que vont-ils faire là-bas de tous ces os ? Des gri-gri ? Répondre