ACCUEIL 28.7.2016 Mis à jour à 00h36

Le Front national renonce à son défilé du 1er Mai

France

Jean-Marie Le Pen, qui avait instauré le défilé à la fin des années 80 en hommage à Jeanne d'Arc, voit là une «rupture fondamentale» avec le clan de sa fille Marine.

Mis à jour le 04.03.2016 1 Commentaire
Jean-Marie Le Pen avait instauré le défilé à la fin des années 80 en hommage à Jeanne d'Arc.

Jean-Marie Le Pen avait instauré le défilé à la fin des années 80 en hommage à Jeanne d'Arc.
Image: ARCHIVES/AFP

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Florian Philippot, vice-président du parti français d'extrême droite Front national (FN), a annoncé vendredi que le parti abandonnait cette année le défilé du 1er Mai en hommage à Jeanne d'Arc.

Jean-Marie Le Pen, qui avait instauré le défilé à la fin des années 80, voit là une «rupture fondamentale».

Selon le numéro 2 du FN, qui a invoqué des raisons de sécurité, la formation d'extrême droite continuera à se rassembler à la même date mais dans d'autres conditions.

«Il y aura un hommage à Jeanne d'Arc dans ce 1er mai innovant, renouvelé. (...) Il y aura bien sûr un hommage à Jeanne d'Arc le matin, autour de Marine le Pen, puis (...) un grand banquet national», a dit Florian Philippot sur la chaîne de télévision France 2.

Il a précisé que des intervenants pourraient prendre la parole lors de ce banquet «patriote», avant un discours de clôture prononcé par la présidente du parti. «Le défilé ne sera plus dans la nouvelle version. Par ailleurs, je pense que ce n'est pas mal pour des raisons de sécurité également», a poursuivi Florian Philippot.

Menaces de l'EI

Il faisait là allusion aux menaces formulées par le groupe Etat islamique (EI) contre les rassemblements du parti et rejeté l'idée selon laquelle les dirigeants tenteraient, par ce biais, de se débarrasser d'un héritage encombrant de Jean-Marie le Pen, exclu en août 2015 après des propos polémiques.

Jean-Marie Le Pen, cofondateur du parti, a fait part de sa «surprise» et de son «indignation». «Il y a près de trente ans que le Front national défile le 1er Mai en unissant à la fois l'image de la patrie et Jeanne d'Arc et celle du travail (...). Il s'agit évidemment d'une rupture considérable», a-t-il déploré sur RTL.

«J'appellerai tous les gens qui n'ont pas peur de Daech, parce que c'est le prétexte qui est donné (...) à se retrouver devant la statue de Jeanne d'Arc (...) et je m'adresserai d'ailleurs à ce moment-là à la foule des patriotes qui viendront, j'en suis sûr, répondre à mon appel», a-t-il ajouté. (ats/nxp)

Créé: 04.03.2016, 13h36

1

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Publicité

1 Commentaire

Benny Thiébaud

05.03.2016, 04:07 Heures

Remonter sur un cheval et se prendre pour la Pucelle, pas facile une fois les pieds à Terre ?Surtout quand la succession regarde de l'avant et non de l'histoire ancienne dépassée de notre ère. L'anneau est revenu en France, il pourra faire une visite au musée, juste de quoi se souvenir de l'époque. Répondre



Sondage

Trouvez-vous le concours de Miss Suisse désuet?



Sondage

La population suisse s'arme toujours plus. Vous sentez-vous en sécurité?




Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne