ACCUEIL 25.6.2016 Mis à jour à 01h13

Le régime accepte l'accord de cessez-le-feu

Syrie

Le régime de Damas accepte la proposition russo-américaine sur la cessation des hostilités en Syrie.

Mis à jour le 23.02.2016 62 Commentaires

1/150 Des bombardements visant le groupe Etat islamique à Raqa ont tué 25 civils dont 6 enfants. (22 juin 2016)
DR/Photo d'illustration

   

Articles en relation

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Le régime de Damas a dit mardi qu'il accepte la proposition russo-américaine sur la cessation des hostilités en Syrie. Il continuera à combattre les «groupes terroristes» dont l'organisation Etat islamique (EI) et le Front Al-Nosra, exclus de l'accord.

«La République arabe syrienne annonce qu'elle accepte la cessation des hostilités, sur la base de la poursuite des opérations militaires pour lutter contre le terrorisme de Daech (acronyme en arabe de l'EI, ndlr), le Front Al-Nosra et les autres groupes terroristes qui leur sont liés conformément à l'annonce russo-américaine», a indiqué le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

«En vue de garantir le succès de la cessation des hostilités prévu samedi, le gouvernement syrien est prêt à coordonner avec le côté russe pour déterminer quelles sont les régions et les groupes armés qui feront l'objet du cessez-le-feu», poursuit le ministère.

L'accord russo-américain exclut l'EI, Al-Nosra (branche syrienne d'Al-Qaïda) mais aussi des organisations classées «terroristes» par le Conseil de sécurité de l'ONU et non identifiées dans le texte. Depuis le début de la guerre en Syrie, le régime ne fait aucune distinction entre militants, rebelles et djihadistes, les qualifiant tous de «terroristes». (afp/nxp)

Créé: 23.02.2016, 11h42

62

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Publicité

62 Commentaires

Anne Aubert

23.02.2016, 11:48 Heures

L'Histoire ne fait que se répéter (accord) et le président syrien par défaut reste aussi borné que son père; il accepte mais..continuera de bombarder son pays sous couvert de terrorisme tout comme son voisin turc. Répondre


Pierre-Dominique Lorson

23.02.2016, 11:24 Heures

Si c'est vrai, Bravo! Répondre



Sondage

La Grande-Bretagne a-t-elle raison de sortir de l'Union européenne?




Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne