Jeudi 1 septembre 2016 | Dernière mise à jour 07:30

Brésil Le virus Zika pourrait toucher Rio et Sao Paulo

L'épidémie, soupçonnée de provoquer une malformation congénitale, pourrait gagner cette année de grandes villes comme Rio et Sao Paulo.

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le chef du département des maladies transmissibles du Brésil, Claudio Maierovitch, fait part de ses grandes inquiétudes, dans une interview accordée à un correspondant de l'AFP.

Avec 462 cas de microcéphalies confirmés depuis octobre 2015 et plus de 3850 autres suspects, Claudio Maierovitch dresse un tableau inquiétant alors que la science étudie encore les liens entre le Zika, transmis par un moustique, et cette malformation congénitale qui se propage dans le géant sud-américain et ses 204 millions d'habitants.

Quel est le scénario le plus inquiétant à l'heure actuelle?

Claudio Maierovitch: La principale inquiétude par rapport au virus est que les régions centrale et sud-est du pays, qui ont des étés chauds et une importante présence de moustiques, n'ont pas encore connu une grande circulation du virus Zika. (Nous craignons) que des Etats très peuplés comme Sao Paulo, Rio de Janeiro, Parana, Minas Gerais et Goias, subissent (ensuite) une intense circulation du virus, incontrôlable. Ils ont connu de grandes épidémies de dengue au cours des dernières années, ce qui nous conduit à penser que le moustique (Aedes aegypti, vecteur de la maladie) est présent de manière généralisée et qu'il peut y avoir transmission d'autres virus.

Quel est le plan d'ici à l'arrivée d'un vaccin, attendu dans trois ans au moins?

CM: La situation aujourd'hui est dramatique et le pays très inquiet. La grande mesure adoptée par le gouvernement a été l'union pour combattre le moustique (...) Il est possible qu'après une première année où la population n'a pas eu le Zika, une partie soit immunisée et après un certain temps nous pourrons avoir une population plus résistante qui fera que le virus circule moins.

Le lien avec la microcéphalie est probable?

CM: Nous avons établi de façon concluante la relation pendant la grossesse (...), la coïncidence temporelle et spatiale puisque dans les mêmes endroits où il y a eu une grande circulation du virus (au nord-est du Brésil), entre six et huit mois plus tard, des nourrissons microcéphales sont nés. De nombreuses mères ayant accouché de bébés microcéphales se rappelaient avoir eu des symptômes du Zika: taches sur la peau, urticaire, fièvre basse. De plus, nous avons identifié le virus dans le liquide amniotique de femmes enceintes dont les bébés avaient une microcéphalie, y compris constatée dans l'utérus. Et il y a eu des cas de bébés microcéphales qui sont morts peu après leur naissance où nous l'avons identifié aussi.

Le Zika peut-il être mortel?

CM: Nous ne savons pas si le virus Zika à lui seul est capable de déclencher une maladie grave au point de conduire le patient à la mort, ou si l'infection a eu lieu chez des personnes qui avaient déjà d'autres maladies et que cela a pu contribuer à leur décès. Les cas mortels (trois au Brésil) sont infimes si on les compare aux morts de la dengue l'an dernier (863 selon les chiffres officiels) lors d'une épidémie d'un million et demi de cas de dengue. (Avec le Zika) notre inquiétude se concentre sur les femmes enceintes.

Quelles garanties offre le Brésil pour les jeux Olympiques prévus en août?

CM: L'Etat et la ville de Rio ont beaucoup investi et ont centré leurs efforts dans les endroits où auront lieu les JO, aux alentours de ces zones et de celles où il y a une plus grande infestation de moustiques. Et le facteur climatique devrait aider: juillet et août (hiver austral) sont des mois où l'on voit une très faible présence de l'Aedes aegypti. Il n'y a pratiquement plus de cas de dengue à partir de juillet.

Ceux qui viennent aux JO logeront dans des hôtels où il y a l'air conditionné, ils seront dans des quartiers où l'infestation est très faible et cela devrait assurer la tranquillité des touristes et des athlètes.

(afp/nxp)

(Créé: 13.02.2016, 07h39)

Sondage

Est-il normal de favoriser fiscalement les couples mariés?




Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.