Mardi 27 septembre 2016 | Dernière mise à jour 13:50

France Les Eagles of Death Metal ovationnés à l'Olympia

Le concert donné mardi soir à Paris a été fort en émotions, pour le public comme pour les musiciens.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le groupe américain Eagles of Death Metal a donné mardi soir un concert à Paris, pour la première fois depuis l'attaque du 13 novembre au Bataclan. Ce concert à l'Olympia avait été placé sous haute sécurité.

«On va passer un bon moment ce soir, personne ne pourra nous arrêter», a lancé Jesse Hughes, visiblement très ému. Le leader du groupe portait ses habituelles lunettes aux verres roses, le T-shirt noir du groupe et des bretelles rouges. Le concert s'est ouvert sur l'air de «Il est cinq heures, Paris s'éveille» de Jacques Dutronc. Un clin d'oeil à la résistance de la capitale française aux attentats.

Le groupe américain a été accueilli par une immense ovation du public parmi lequel se trouvaient de nombreux rescapés de l'attentat, dont certains venus en béquilles.

«Un instant pour nous souvenir»

Le groupe a joué «I only want you» mais s'est arrêté au milieu de cette chanson. «Prenons un instant pour nous souvenir, puis on recommencera à jouer», a dit Joss Homme, cofondateur du groupe, derrière sa batterie. Après moins d'une minute, la chanson a repris.

«Je vous aime enfoirés, vous n'avez pas idée à quel point», a lancé Jesse Hughes à la foule après quelques morceaux.

Le groupe américain était de retour à Paris, trois mois après les attentats djihadistes du 13 novembre qui ont fait 130 morts, dont 90 pendant leur concert au Bataclan. Cette salle étant toujours fermée, c'est à l'Olympia que le groupe s'est produit.

Une chanson qu'ils ne joueront pas

Ce concert, forcément particulier, s'est déroulé en présence de rescapés et de proches des victimes, invités par la production, mais aussi de fans du groupe qui avaient acheté leur billet.

Le groupe avait repris samedi à Stockholm la tournée internationale qu'il avait suspendue au lendemain des attentats. Rebaptisée le «Nos Amis Tour», en français dans le texte, la tournée mondiale des EODM les emmènera dans les prochains mois à travers l'Europe, l'Amérique du sud, l'Amérique du nord et l'Australie.

Les Californiens ont toutefois retiré «Kiss the Devil», le titre qu'ils jouaient au moment de l'attaque, de la liste de leurs morceaux depuis qu'ils ont repris les concerts. Jesse Hughes avait dit voir dans ce concert une «thérapie» pour lui. (ats/nxp)

(Créé: 16.02.2016, 22h44)

Sondage

La retraite à 67 ans est-elle envisageable?





Sondage

Que pensez-vous des places de cinéma numérotées comme au théâtre?





Sondage

Pensez-vous qu'Hillary Clinton soit encore en mesure de battre Donald Trump?




Sondage

Vous sentez-vous floué par les mesures eurocompatibles du Conseil national sur l'immigration?




Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.