Mercredi 24 août 2016 | Dernière mise à jour 12:14

Mécontentes Les filles du Crazy Horse en grève

Les danseuses du prestigieux cabaret parisien sont en grève pour la première fois de l’histoire de l’établissement. Elles dénoncent des salaires trop bas.

Image: AFP

Le Crazy Horse

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les danseuses du Crazy Horse sont en grève depuis lundi. C’est la première fois que cela arrive et les spectacles de mardi et de ce soir sont annulés, apprend-on sur le site de RTL. Les danseuses dénoncent «des salaires qui ne correspondent pas à la charge de travail demandée» alors qu’elles demandent des négociations depuis des mois.

Les danseuses étaient présentes mardi pour expliquer leur mécontentement devant le Crazy Horse, sur les Champs-Elysées. Suzanne, un des danseuses, a expliqué au micro de RTL: «Ce qui ne va pas, c’est qu’on nous demande de travailler 24 jours par mois à un tarif qui est plus que lamentable. Vous le savez, le Crazy Horse n'est pas n'importe quel cabaret. C'est un lieu d'exception qui a la particularité de présenter un show est intégralement nu. Aucune de ces considérations ne sont prises en compte dans notre rémunération.»

La direction de l’établissement n’a pas encore donné son point de vue sur l’affaire. (Le Matin)

(Créé: 16.05.2012, 09h58)

Sondage

Les robots facteurs de La Poste sont-ils une bonne solution?




Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.