ACCUEIL 1.7.2016 Mis à jour à 19h00

Les frères El Bakraoui étaient fichés aux USA

Attentats à Bruxelles

Les noms des deux kamikazes figuraient dans les fichiers anti-terroristes américains.

Mis à jour le 25.03.2016 15 Commentaires

1/116 Deux semaines après les attentats meurtriers qui ont visé l'aéroport et le métro de Bruxelles, soixante-six blessés sont toujours hospitalisés, dont trente-sept aux soins intensifs. (Lundi 4 avril 2016)
Image: EPA/Keystone

   

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Les noms des deux frères Khalid et Ibrahim El Bakraoui, qui se sont fait sauter dans le métro et à l'aéroport de Bruxelles, figuraient dans les fichiers anti-terroristes américains, selon la chaîne de télévision américaine NBC.

La chaine américaine cite deux responsables américains anonymes, qui «n'ont pas précisé dans laquelle des nombreuses» bases de données ou listes américaines figuraient les deux frères, a précisé NBC.

Le centre national anti-terroriste américain (NCTC), qui coordonne toutes les informations des services de renseignement américains sur des extrémistes potentiels, n'a pas répondu aux sollicitations de l'AFP à ce sujet.

Braqueurs endurcis

Les deux frères de nationalité belge étaient des caïds endurcis des faubourgs bruxellois et avaient été tous les deux condamnés à de la prison pour des vols ou braquages.

Ibrahim El Bakraoui, qui s'est fait sauter à l'aéroport de Bruxelles, avait été expulsé en juillet par la Turquie vers les Pays-Bas, selon le ministère néerlandais de la justice. Il avait été arrêté en juin par les autorités turques près de la frontière syrienne.

Les autorités turques avaient prévenu La Haye de l'expulsion par note déposée dans un portail électronique, mais cette note «ne présentait absolument aucune information ou clarification» sur les personnes expulsées, selon le ministère néerlandais.

Khalid El Bakraoui, qui s'est fait sauter dans le métro de Bruxelles, était recherché dans l'enquête sur les attentats de Paris pour avoir loué sous un faux nom un logement à Charleroi utilisé par certains assaillants du 13 novembre.

Il était visé depuis le 11 décembre par deux mandats d'arrêt, international et européen, délivrés par les juges d'instruction parisiens chargés d'enquêter sur ces attentats ayant fait 130 morts à Paris et Saint-Denis.

Les autorités belges ont été accusées de laxisme dans la lutte antiterroriste après les attentats de mardi, qui ont fait 31 morts et 300 blessés, suivant un bilan provisoire.

(afp/nxp)

Créé: 25.03.2016, 07h57

15

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Publicité

15 Commentaires

Fabienne Guinnard

25.03.2016, 08:44 Heures

Depuis longtemps, NASA et les services turks, européens, USraël, etc. fichent tout le monde et quand un des fichés est cité ou fait une connerie, hop! on va chercher sa fiche. La bouche en coeur on vient nous dire: on l'avait repéré! alors que non, il était comme tout les autres en attente d'être *réveillé*. Il est impossible d'avoir l'oeil sur tous les individus de notre société. Répondre


Alfredo Ruiz

25.03.2016, 10:31 Heures

Le nombre de salafistes liés à l'Etat Islamique est limité, on peut les contrôler et on les contrôlera. Pour ça, il faut admettre que les salafistes ont un but précis et que nos bougies, nos larmes, nos chants "we are the world...", il en ont rien à f...., au contraire, ça favorise leur stratégie. Notre naïveté romantique les fait courir et pendant ce temps, ils préparent le prochain Bataclan... Répondre



Sondage

Pour vous, le Montreux Jazz Festival, c'est surtout...





Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne