ACCUEIL 31.10.2014 Mis à jour à 00h08

Les fuites radioactives de Fukushima plus fortes qu'annoncé

Japon

Les fuites radioactives de la centrale nucléaire de Fukushima juste après la catastrophe de mars 2011 ont été deux fois et demi supérieures aux estimations communiquées à l'époque par les autorités japonaises.

Mis à jour le 24.05.2012 29 Commentaires
Centrale nucléaire de Fukushima: 99% des fuites radioactives ont eu lieu dans les trois premières semaines après l'incident.

Centrale nucléaire de Fukushima: 99% des fuites radioactives ont eu lieu dans les trois premières semaines après l'incident.
Image: ARCHIVES/AFP

Articles en relation

Partager & Commenter

Mots-clés

Selon les analyses réalisées par Tokyo Electric Power (Tepco), les radiations émises pendant les trois premières semaines ont représenté un sixième des radiations de la catastrophe de Tchernobyl, en 1986.

«Si on avait eu cette information à ce moment-là, on aurait pu en tenir compte pour organiser les évacuations», a déclaré à la presse le porte-parole de Tepco, Junichi Matsumoto.

Ces nouveaux calculs se sont basés sur des mesures de capteurs plus éloignés de la centrale et de données collectées par les agences gouvernementales, précise le rapport.

Les capteurs les plus proches de Fukushima ont été détruits par le tremblement de terre et le tsunami qui en a résulté.

Rapport de l'OMS plus rassurant

Selon Tepco, la fusion probable de trois réacteurs de la centrale de Fukushima Daiichi a rejeté dans l'air quelque 900'000 terabecquerels de substances radioactives.

Selon le rapport, 99% des fuites radioactives ont eu lieu dans les trois premières semaines après l'accident. Ces mesures reposaient sur le taux d'iode-131, un élément radioactif qui se décante rapidement, mais est particulièrement redouté, car il se concentre dans la thyroïde.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a quant à elle publié mercredi un rapport d'évaluation plus rassurant. Selon l'OMS, les doses radioactives reçues par la population japonaise après l'accident nucléaire de Fukushima l'an dernier sont restées en grande partie en dessous des normes internationales.

Le rapport souligne toutefois qu'elles ont été dépassées dans deux endroits au Japon et qu'en dehors de la préfecture de Fukushima, la contamination s'est produite avant tout à travers la nourriture. (ats/Newsnet)

Créé: 24.05.2012, 21h18

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

29 Commentaires

Rpheus Mor

25.05.2012, 05:53 Heures
Signaler un abus 9 Recommandation 0

Et là...est-ce la vérité ??????????????????????????????????? Répondre


Marc Levy

24.05.2012, 22:10 Heures
Signaler un abus 9 Recommandation 0

Je ne le dirais jamais assez. Le Lobby nucléaire minimise TOUJOURS les problèmes. Pour Tchernobyl, les nuage allait s'arrêter à la frontière. Pour Fukushima, aucun réacteur n'était rentré en fusion: résultat, les 4 sont entré en fusion et le bac étanche sensé protégé le contact avec la terre était limite limite. A voir et à revoir: http://www.youtube.com/watch?v=X8uyGTTP2sA Répondre



Super héros, Louis Vuitton, fleuri, à poids... Les meilleurs du web!