ACCUEIL 21.8.2014 Mis à jour à 12h01

Les habitants de Ferrare logés dans des refuges

Tremblement de terre

Une réplique du séisme a lourdement frappé dimanche après-midi la ville de Ferrare, au nord-est de l'Italie. Les habitants évacués ont dû se préparer à passer la nuit sur des lits de fortunes.

Mis à jour le 20.05.2012 45 Commentaires

1/50
La plupart des répliques se sont produites dans les zones de Mirandola, San Felice et Finale Emilia, les plus touchées par le séisme de dimanche, qui a fait six morts, une cinquantaine de blessés et provoqué l'évacuation de 3000 personnes.
Image: AFP

   

Partager & Commenter

Des centaines de personnes se préparaient dimanche à passer leur première nuit dans des refuges de fortune après le fort séisme qui a fait au moins six morts dans la région de Ferrare (nord-est de l’Italie) et provoqué de gros dégâts au sein du riche patrimoine classé local.

La protection civile a déchargé des dizaines de lits mais aussi des chaises et des tables ainsi qu’un groupe électrogène dans le gymnase de Sant’Agostino, près de Ferrare où plus d’une centaine d’habitants, privés de toit ou trop angoissés pour retourner chez eux, ont trouvé refuge.

Au total, quelque 3000 personnes ont dû être évacuées, a indiqué la protection civile. Après le tremblement de terre, mais aussi le terrible attentat qui a coûté la vie samedi à Brindisi (sud) à une lycéenne de 16 ans, le chef du gouvernement Mario Monti a décidé d’anticiper son retour du sommet de l’Otan auquel il participait à Chicago. Il sera en Italie lundi en fin de matinée.

La Commission européenne, où M. Monti a été commissaire pendant 10 ans, s’est dite "prête à fournir rapidement toute assistance qui lui serait demandée".

Parmi les victimes du séisme figurent quatre ouvriers qui travaillaient de nuit. Un Marocain de 29 ans a été tué par la chute d’une poutrelle lors de l’écroulement d’un hangar dans une usine de polystyrène à Ponte Rodoni di Bondeno. Deux ouvriers italiens ont succombé dans un fabrique de carrelage à Sant’Agostino, quand le toit est tombé sur eux.

Ouvriers victimes

L’entreprise familiale Ceramica Sant’Agostino, qui les employait, s’est dite consternée par cette perte tout en soulignant que "les bâtiments industriels avaient été réalisés selon des critères de sécurité maximale".

Le corps d’un quatrième ouvrier a été trouvé sous les décombres d’une fonderie dans un autre village.

Une Allemande de 37 ans qui avait récemment trouvé un emploi près de Bologne est décédée suite à un malaise, alors qu’une femme de plus de cent ans a été découverte sans vie sous les gravats de sa maison.

Claudio Bignami, un électricien à la retraite de 68 ans qui réside à San Carlo, a décrit "le chaos": "je suis sorti quand j’ai senti la maison bouger. Les meubles tombaient, les gens couraient dans tous les sens".

"C’était comme une mitrailleuse. Ratatata. Cela n’arrêtait pas de trembler. Tout tombait : les assiettes, les verres, les meubles. Je me suis coupé les pieds en courant dehors", se souvient un autre rescapé réfugié au gymnase.

Selon des spécialistes, plus d’une centaine de répliques ont été recensées. Un pompier qui effectuait des contrôles sur un bâtiment ancien a été blessé dans une secousse vers 15h20.

Le séisme de la nuit a aussi ses miraculés: une fillette de 5 ans restée emprisonnée sous les ruines de sa maison à Finale Emilia.

"La fillette est restée calme, alors qu’elle était recouverte d’un mètre et demi de décombres. Son papa s’est démené comme un lion pour lui libérer le visage et la faire respirer. La protection civile a fait le reste", a raconté un voisin, Andrea Giovanardi, 50 ans, qui a participé aux premiers secours.

Lourdes pertes

Une cinquantaine de personnes ont été blessées dans cette région prospère et très peuplée située entre Ferrare et Modène, au cœur de la Plaine du Pô, où alternent exploitations agricoles, zones industrielles, villages riches de tours et clochers moyenâgeux. Selon des responsables, plus de 400'000 meules de parmesan et de grana padano, un fromage similaire, ont été détruites, ainsi que des entrepôts, pour des dommages évalués à au moins 250 millions d’euros.

A Sant’Agostino, l’une des bourgades les plus touchées où la mairie éventrée menace de s’écrouler, des rescapés ont afflué dimanche dans le gymnase mais rien n’était prêt. La salle a commencé à être aménagée vers 20 heures.

Le maire et ses adjoints se sont transférés dans une école primaire proche du gymnase, le bâtiment municipal présentant des trous béants sur sa façade. "On a apporté des ordinateurs mais ce n’est pas commode car nous avons tout à la mairie", a expliqué le maire, Fabrizio Toselli.

Dans la zone la plus touchée se succèdent maisons à demi écroulées, amoncellements de gravats sur les routes, corniches d’églises ou de tours détachées. Sous l’impact du séisme, équivalent par son intensité à celui de L’Aquila en 2009, le riche patrimoine culturel de la région a subi d’"importants dégâts", a indiqué le ministère de la Culture.

Des dégâts importants sont ainsi survenus dans la petite ville de San Felice, où une église s’est écroulée et de nombreux monuments historiques, dont l’hôtel de ville, ont été endommagés.

Patrimoine mondial

A Ferrare, dont le centre historique est classé au patrimoine mondial, des corniches calcinées, provenant probablement du château d’Este, construit à partir de 1385, gisent sur la place Savonarole.

Dans une des rues de la ville - non loin du fameux jardin des Finzi Contini, théâtre d’un roman célèbre et du film éponyme de Vittorio de Sica en 1970 -, l’un des énormes éléments architecturaux de la Bourse du Commerce, un palais du XVIIIe siècle, s’est effondré.

A San Carlo, un oratoire du XVIe siècle qui venait d’être restauré a été complètement détruit et les statues d’anges dans l’abside sont désormais à ciel ouvert car le toit est tombé.

Claudio Fabbri, un architecte de 37 ans, est désespéré: "On travaillait à la restauration de cette église, très riche, depuis huit ans. Maintenant, il n’y a plus rien à faire...". Le séisme, de magnitude 6, a été enregistré par l’institut national de géophysique à 4h04 Il est survenu à 5,1 km de profondeur. Son épicentre a été localisé à Finale Emilia, à 36 km au nord de Bologne.

La secousse a duré une vingtaine de secondes interminables et a été ressentie dans tout le nord-est, de l’Emilie-Romagne à la Vénétie.

Pays sismique

Signal rassurant pour les citoyens, les opérations de vote pour le deuxième tour des élections municipales ont eu lieu à Piacenza, Parme, Budrio et Comacchio et les principales liaisons ferroviaires fonctionnaient. Mais à Ferrare, lundi, bibliothèques, écoles et musées resteront fermés. Autour de Bologne et Mantoue, plus d’une dizaines d’écoles garderont aussi portes closes. Des hôpitaux et une prison ont été évacués par précaution.

"L’Italie est un pays hautement sismique. Ce que nous savons avec précision est que 5,9 de magnitude ou 6 est le maximum qui s’est produit dans ces zones par le passé", a expliqué Enzo Boschi, sismologue très connu dans le pays.

L’Italie est encore traumatisée par le séisme de L’Aquila, dans les Abruzzes, plus au sud de la péninsule, qui avait causé la mort de 309 personnes et privé 80.000 habitants de leurs logements. (afp/Newsnet)

Créé: 20.05.2012, 11h38

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

45 Commentaires

Pirmin Frantz

20.05.2012, 08:55 Heures
Signaler un abus 34 Recommandation 0

En pensée avec nos amis italiens! Répondre


France Prinz

20.05.2012, 08:50 Heures
Signaler un abus 9 Recommandation 0

J'ai resenti les vibrations jusque dans mon lit, Lago Maggiore, Tessin et mes chats surpris étaient toutes oreilles, ils ne comprenaient pas trop, trop mignons!!! C'est la troisième fois en moins d'une année que les vibrations de tremblements de terre en Italie se font ressentir jusqu'au Tessin! Répondre



Sondage

Certaines compagnies aériennes continuent à sillonner le ciel de pays en guerre, est-ce raisonnable?