Jeudi 8 décembre 2016 | Dernière mise à jour 12:38

Royaume-Uni Les partisans d'une sortie de l'UE creusent l'écart

Un nouveau sondage indique que 53% des Britanniques souhaitent le «Brexit».

Le premier ministre David Cameron, ici le 26 juin 2015, a promis un référendum sur la sortie de l'UE en 2016 ou 2017.

Le premier ministre David Cameron, ici le 26 juin 2015, a promis un référendum sur la sortie de l'UE en 2016 ou 2017. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le nombre de Britanniques favorables à une sortie de leur pays de l'Union européenne (UE) a augmenté après les attentats de Paris et les agressions de Cologne, selon les résultats d'un nouveau sondage publiés dimanche. Ils sont désormais 53% à la soutenir.

Les partisans du «non» sont 47%, selon cette enquête d'opinion réalisée par l'institut Survation pour le journal de centre-droit eurosceptique Mail on Sunday. Le premier ministre britannique, David Cameron, a promis d'organiser un référendum avant la fin 2017, mais celui-ci pourrait se tenir dès le mois de juin prochain.

Le sondage, réalisé en ligne les 15 et 16 janvier auprès de 1004 personnes et qui contient une marge d'erreur de 2%, exclut de ses résultats les indécis.

Deux points de mieux

En prenant en compte ces derniers, 42% sont en faveur du «Brexit» (contraction de «British exit», ou «sortie du Royaume-Uni»), 38% y sont opposés et 20% hésitent encore.

La dernière enquête d'opinion de Survation, en septembre, plaçait déjà en tête les partisans d'une sortie de l'UE avec 51%, contre 49% d'opposants, sans prendre en compte les indécis.

Le nouveau sondage souligne l'influence des attentats de Paris en novembre et des agressions du Nouvel An à Cologne pour expliquer cette augmentation.

Facteurs extérieurs

Environ 34% des personnes interrogées indiquent que les attentats parisiens du 13 novembre, qui ont fait 130 morts et ont été revendiqués par l'Etat islamique, les incitent à voter pour une sortie de l'UE.

Et quelque 38% d'entre elles seraient plus enclines à voter en faveur du «Brexit» à la suite des centaines d'agressions, notamment sexuelles, rapportées à Cologne dans la nuit de la Saint-Sylvestre, et menées pour la plupart par des hommes originaires d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient, selon la police. (ats/nxp)

(Créé: 17.01.2016, 03h31)

Sondage

Donnez-vous volontiers à des organismes caritatifs?






Sondage

Seriez-vous tenté par un smartphone low cost à moins de 100 francs?



Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.