Dimanche 4 décembre 2016 | Dernière mise à jour 11:04

Terrorisme Le bilan de l'attentat à Ankara s'élève à 37 morts

L'attentat à la voiture piégée qui a frappé dimanche un carrefour très fréquenté du centre d'Ankara a fait 37 morts.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Nous avons perdu trois de nos citoyens à l'hôpital. A ce stade, 37 personnes sont décédées dans cette attaque terroriste», a-t-il déclaré devant les journalistes. Tel est le nouveau bilan diffusé lundi par le ministre de la Santé, Mehmet Muezzinoglu qui a précisé qu'«au moins une des victimes» était l'auteur de l'attentat.

L'attaque n'a pas été revendiquée, mais deux responsables des services de sécurité ont dit que les premiers éléments de l'enquête suggéraient l'implication du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). Il est considéré par Ankara comme une organisation terroriste, ou d'un groupe affilié à celui-ci.

Indépendantistes kurdes?

La précédente attaque à la voiture piégée commise dans la capitale turque, le 17 février, avait été revendiquée par le TAK (Faucons de la liberté du Kurdistan), qui se présente comme une organisation dissidente du PKK.

Les explosifs utilisés dimanche soir étaient du même type que ceux employés le 17 février et des clous et des billes ont été ajoutés pour provoquer le maximum de dégâts, a ajouté une source policière. (ats/nxp)

(Créé: 14.03.2016, 08h57)

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Choisissez vos newsletters

Les plus partagés Monde