ACCUEIL 24.4.2014 Mis à jour à 01h10

Libération anticipée accordée à l'ex-Premier ministre

Roumanie

Un tribunal de Bucarest a approuvé mardi une demande de libération anticipée de l'ancien Premier ministre roumain Adrian Nastase, a-t-on appris de source judiciaire.

Mis à jour le 12.02.2013
Adrian Nastase, 62 ans, chef du gouvernement social-démocrate entre 2000 et 2004, a purgé un tiers de sa peine.

Adrian Nastase, 62 ans, chef du gouvernement social-démocrate entre 2000 et 2004, a purgé un tiers de sa peine.
Image: AFP

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

L'ancien Premier ministre roumain avait été condamné en juin à deux ans de prison pour corruption.

Adrian Nastase, 62 ans, chef du gouvernement social-démocrate entre 2000 et 2004, a purgé un tiers de sa peine, ce qui l'autorise à bénéficier d'une libération anticipée, selon la loi roumaine. Le Parquet national anti-corruption (DNA) a aussitôt annoncé avoir fait appel de cette décision. L'appel devrait être jugé la semaine prochaine. En attendant, Adrian Nastase restera derrière les barreaux.

L'ex-Premier ministre avait été condamné par la Cour suprême de justice pour avoir détourné plus de 1,5 million d'euros pour sa campagne électorale de 2004. Plus haut responsable politique roumain condamné à ce jour pour des faits de corruption depuis la chute du régime communiste, il a toujours clamé son innocence, se disant victime d'un procès politique.

La condamnation de Adrian Nastase avait marqué un tournant dans la lutte contre la corruption en Roumanie, qui fait l'objet d'une stricte surveillance par la Commission européenne.

Tentative de suicide

Cet homme élégant au visage poupin et à la carrure imposante, qualifié d'«arrogant» par ses amis politiques comme par ses adversaires, avait tenté de se suicider peu après l'annonce de sa condamnation, le 20 juin, en se tirant une balle dans la gorge. Mais la prompte intervention du policier venu l'arrêter lui avait sauvé la vie.

Condamné également au paiement solidaire avec les cinq autres inculpés d'environ 1,5 million d'euros de dommages à un organisme public victime d'un préjudice dans cette affaire, l'ex-Premier ministre s'est déclaré prêt à verser immédiatement 760'000 euros. Selon son avocat, Ioan Cazacu, l'argent a été emprunté auprès de proches.

«J'attends le coeur serré la décision des juges, j'espère qu'elle sera favorable, c'est le plus important pour sa famille et pour nous tous, qui sommes ses proches», avait déclaré peu avant l'annonce des juges le Premier ministre Victor Ponta, dont Adrian Nastase est considéré comme le mentor politique.

Adrian Nastase doit également répondre en appel des accusations de corruption dans un autre procès, portant sur d'éventuels pots-de-vin d'un montant total de 630'000 euros de la part d'une cheffe d'entreprise. (ats/afp/Newsnet)

Créé: 12.02.2013, 17h46

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment