ACCUEIL 23.11.2014 Mis à jour à 00h06

Nafissatou Diallo corse sa plainte

Affaire du Sofitel

La femme de chambre qui accuse l'ancien patron du FMI Dominique Strauss-Kahn d'agression sexuelle au Sofitel de New York vient d'ajouter à sa plainte au civil la notion de violence ciblée contre les femmes.

Mis à jour le 23.05.2012 22 Commentaires
Naffissatou Diallo fait valoir l'ajout de la loi new-yorkaise  «violence motivée par le sexe» pour accentuer sa plainte contre DSK.

Naffissatou Diallo fait valoir l'ajout de la loi new-yorkaise «violence motivée par le sexe» pour accentuer sa plainte contre DSK.
Image: AFP

Articles en relation

Partager & Commenter

La plainte transmise par les avocats de Nafissatou Diallo décrit que leur cliente a été attaquée en mai 2011 «parce qu'elle est une femme, et au moins en partie, parce qu'il (DSK) est hostile aux femmes».

Les avocats dénoncent notamment le «comportement misogyne répété» de Dominique Strauss-Kahn envers le sexe opposé et l'accusent de «comportement violent répété envers les femmes».

Cet ajout, fait sur la base d'une loi new-yorkaise sur la «violence motivée par le sexe», vise à faciliter l'introduction au procès civil d'éléments liés à d'autres agressions sexuelles supposées de l'ex-patron du Fonds monétaire international, estiment certains experts.

Au début du mois, le juge du Bronx chargé du dossier, Douglas McKeon, avait rejeté la demande de classement de la plainte au civil, refusant l'idée que Dominique Strauss-Kahn était protégé l'an dernier par une immunité absolue en tant que directeur général du FMI.

Accès à l'ensemble du dossier

Depuis, les avocats de Nafissatou Diallo font feu de tout bois. Ils ont demandé la semaine dernière l'accès à l'ensemble du dossier du procureur chargé de la procédure pénale, abandonnée en août 2011, à celui de la police, des autorités médicales, ou encore d'une compagnie de taxis.

Le juge McKeon doit encore signer ces requêtes et une rencontre est prévue à cet effet le 11 juin au tribunal du Bronx.

Le juge avait déclaré début mai qu'il se fixait comme objectif de boucler les préparatifs du procès civil dans un délai de 15 mois. (afp/Newsnet)

Créé: 23.05.2012, 23h47

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

22 Commentaires

Franck Probst

24.05.2012, 07:11 Heures
Signaler un abus 10 Recommandation 0

Ben alors. Et ensuite on pourrait aussi y rajouter crime raciste, délit de faciès, etc... Répondre


Douma Doumayé

24.05.2012, 10:56 Heures
Signaler un abus 7 Recommandation 0

Je pars du principe que le respect ça se mérite ! Et cette femme, Mme Diallo a tout fait dans sa vie pour ne pas le mériter; ce qui me laisse à penser que cette femme n'a pas de respect pour elle-même, ni pour les autres.. et qu'elle soit de la trempe de celles, tout à fait capables de monter une histoire ou d'accepter d'en monter une de ce type pour ses propres intérêts ! DSK était le bon pigeon! Répondre



Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne