Mercredi 31 août 2016 | Dernière mise à jour 23:56

Humanitaire Nouveaux centres de soutien aux familles de migrants

Le HCR et l'UNICEF renforcent leur dispositif pour les enfants et les familles sur la route des migrants.

En 2015, ces personnes étaient plus de 90'000 à avoir demandé l'asile ou être assisté en Europe, surtout en Allemagne et en Suède.

En 2015, ces personnes étaient plus de 90'000 à avoir demandé l'asile ou être assisté en Europe, surtout en Allemagne et en Suède. Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Des centres de soutien sont désormais opérationnels. Au total, une vingtaine le seront dans cinq pays d'ici trois mois, ont dit vendredi à Genève les agences de l'ONU.

Ces «points bleus» doivent garantir un espace sécurisé avec des prestations, des jeux, une protection et un conseil aux enfants et aux familles. Ils sont attendus en Grèce, Macédoine, Croatie, Slovénie et Serbie, selon le Haut Commissariat aux réfugiés (HCR) et le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF).

Les sociétés nationales de la Croix-Rouge et des ONG seront également associées. Mais ces sites ne remplacent pas la responsabilité et les obligations des Etats à protéger les enfants et à prévenir notamment les violences sexuelles, selon le HCR et l'UNICEF. lls seront établis aux frontières, aux centres d'enregistrement et dans certaines villes.

Ils doivent permettre de lutter contre les maladies, les persécutions, les violences, le trafic et les exploitations. Ces centres doivent permettre de mieux identifier les enfants et les adolescents qui ne sont pas avec leur famille et établir si possible des réunifications.

Beaucoup de femmes et d'enfants

En 2015, ces personnes étaient plus de 90'000 à avoir demandé l'asile ou être assisté en Europe, surtout en Allemagne et en Suède. Et certaines d'entre elles s'annoncent comme adultes pour éviter d'être détenues.

Les centres vont livrer la protection dont ces personnes «ont besoin dans un environnement qui ne leur est pas familier», a affirmé le Haut Commissaire adjoint aux réfugiés, Volker Türk. Des sites vont aussi contribuer à renforcer les systèmes nationaux de protection des enfants, a indiqué de son côté la coordinatrice spéciale de l'UNICEF pour la crise migratoire, Marie-Pierre Poirier.

Au total, deux tiers des migrants qui arrivent en Europe sont des femmes et des enfants. En février, ils étaient 60% contre moins de 30% il y a cinq mois. (ats/nxp)

(Créé: 26.02.2016, 12h16)

Sondage

Indiquer la présence d'un radar sur les réseaux sociaux est-il acceptable?




Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.