ACCUEIL 25.7.2014 Mis à jour à 19h59

Obama distance les républicains dans la campagne sur internet

Présidentielle américaine

L'équipe de campagne du président américain, Barack Obama, s'avère à nouveau, en 2012, être plus consciente du pouvoir d'internet que ses rivaux républicains.

Mis à jour le 15.08.2012
Barack Obama avec le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg.

Barack Obama avec le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg.
Image: AFP

Articles en relation

Partager & Commenter

Alors que les moyens de communication numériques sont amenés à prendre encore plus d'importance qu'en 2008, alors qu'Obama avait déjà placé la barre haut en s'adressant directement aux électeurs et aux donateurs via Internet, le Pew Research Center estime que le candidat démocrate domine les enjeux de la campagne numérique de 2012.

Tandis que l'équipe de campagne du candidat républicain Mitt Romney n'a posté en moyenne qu'un tweet par jour, du côté d'Obama on dénombrait 29 tweets -- 17 sur le compte @BarackObama (celui associé à sa présidence) et 12 sur le compte @Obama2012 (celui associé à la campagne présidentielle), durant la période de recherche de l'Institut.

«Obama a pris un net avantage sur Romney, par la manière dont sa campagne se sert des outils numériques pour communiquer directement avec les électeurs», indique dans un communiqué le Pew Research Center's Project for Excellence in Journalism.

Obama a également publié deux fois plus d'articles que Romney sur le blog de son site de  campagne, et plus du double de vidéos sur YouTube, expliquent les chercheurs.

Certains groupes de population ciblés

Mais la clef de voûte réside peut-être dans la façon dont la campagne d'Obama utilise les moyens numériques pour cibler certains groupes de populations, comme les latinos-américains, les femmes -- un électorat problématique pour Romney -- et les jeunes américains, qui sont tous cruciaux pour l'emporter dans la course à la Maison Blanche.

Par exemple, il est proposé aux visiteurs du site d'Obama de rejoindre 18 groupes possibles, parmi lesquels les Afro-Américains, les femmes ou les électeurs gays et lesbiens.

Si l'internaute rejoint l'un de ces groupes, il reçoit du contenu ciblé, indique l'étude du Pew Research Center, tandis que la campagne de Romney n'offrait pas des telles possibilités de personnalisation, au moment où l'étude a été menée.

«Depuis, neuf pages dédiées à un électorat en particulier ont été ajoutées, bien qu'il soit toujours possible pour les internautes de ne choisir aucune d'entre elles, indique le rapport.

Le directeur du PEJ, Tom Rosenstiel, a estimé qu'une stratégie internet efficace pour la campagne 2012 porterait ses fruits électoraux, mais il reste difficile d'affirmer avec certitude que cet avantage sera déterminant.

Une activité numérique importante ne se traduit pas forcément en votes supplémentaires dans les urnes, mais historiquement, les candidats qui sont les premiers à prendre à leur compte les évolutions technologiques ont un avantage», conclut Rosenstiel. (afp/Newsnet)

Créé: 15.08.2012, 12h06

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment

Sondage

La série noire aérienne actuelle accroît-elle votre peur de prendre l'avion?