Jeudi 8 décembre 2016 | Dernière mise à jour 14:56

Syrie Obama et Poutine exigent un «arrêt immédiat» des violences

Les présidents américain Barack Obama et russe Vladimir Poutine ont appelé lundi à un «arrêt immédiat» de la violence en Syrie à l'issue d'une rencontre en marge du sommet du G20 à Los Cabos (Mexique).

Poutine et Obama unis dans l'idée que le peuple syrien doit pouvoir choisir son avenir de façon démocratique.

Poutine et Obama unis dans l'idée que le peuple syrien doit pouvoir choisir son avenir de façon démocratique. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les deux présidents ont fait état de «nombreux points communs» sur la question de la répression en Syrie.

«Afin de mettre un terme à l'effusion de sang en Syrie, nous appelons à un arrêt immédiat de la violence», ont déclaré les deux dirigeants dans un communiqué commun, se disant «unis dans l'idée que le peuple syrien devrait pouvoir choisir son avenir de façon indépendante et démocratique».

«De mon point de vue, nous nous sommes découvert de nombreux points communs sur cette question», a par ailleurs dit le chef du Kremlin aux journalistes. «Nous sommes d'accord pour dire que nous devons pouvoir constater la cessation des violences», a de son côté déclaré Barack Obama.

Les deux chefs d'Etat, le visage grave, ont appelé de leurs voeux «une solution politique» en Syrie, a indiqué Barack Obama. Pour y parvenir, ils se sont engagés à «travailler avec d'autres acteurs au niveau international» dont l'émissaire du Conseil de sécurité de l'Onu et de la Ligue arabe Kofi Annan.

Moscou a bloqué par deux fois au Conseil de sécurité de l'Onu les tentatives occidentales de condamnation du président Bachar al Assad. La Russie estime que seul un dialogue entre l'opposition et le gouvernement est à même de résoudre la crise qui dure depuis quinze mois.

Appel à l'Iran

Par ailleurs, les deux dirigeants ont appelé l'Iran à respecter «pleinement» ses obligations et à faire la preuve de la nature pacifique de son programme nucléaire, alors que les négociations avec Téhéran piétinent.

«Nous sommes convenus que l'Iran doit entreprendre des efforts sérieux pour rétablir la confiance dans le monde sur la nature exclusivement pacifique de son programme nucléaire. A cet effet, Téhéran doit se conformer pleinement à ses obligations», indique leur communiqué.

MM. Obama et Poutine sont en outre convenus de rechercher un compromis pour surmonter leur différend sur le bouclier antimissile que les Etats-Unis cherchent à installer en Europe, et que Moscou refuse.

«Malgré des évaluations divergentes, nous sommes convenus de continuer à chercher des solutions aux défis en matière de bouclier antimissile», précise le texte commun. (afp/nxp)

(Créé: 18.06.2012, 21h41)

Sondage

Donnez-vous volontiers à des organismes caritatifs?






Sondage

Seriez-vous tenté par un smartphone low cost à moins de 100 francs?



S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.