ACCUEIL 30.6.2016 Mis à jour à 06h52

Pluie de fleurs pour lancer le Carnaval de Nice

France

La première journée de la manifestation s'est déroulée devant un public nombreux.

Mis à jour le 13.02.2016

1/27 Le 132e Carnaval de Nice s'est ouvert samedi avec une parade et la traditionnelle bataille de fleurs. (13 février 2016)
Image: EPA/Keystone

   

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

La 132e édition du Carnaval de Nice a démarré samedi avec la traditionnelle bataille de fleurs, créée en 1876, pour distraire les premiers touristes en vacances d'hiver sur la Côte d'Azur française et mettre en valeur la production horticole locale.

Pendant deux heures, une quinzaine de chars ont défilé devant des tribunes bien garnies en distribuant d'abord du mimosa avant de «déshabiller» intégralement les chars de toutes leurs fleurs, roses, lys ou tulipes, et de les distribuer au public, a constaté l'AFP.

«Au total, nous distribuons 5 tonnes de mimosa par bataille de fleurs, calcule Denis Zanon, directeur de l'office de tourisme de Nice et organisateur du carnaval, précisant que l'intégralité provient de la Côte d'Azur.

Chaque char est décoré en moyenne de 4000 tiges de fleurs, une installation qui demande pas moins de trois jours de travail et dont la moitié sont aussi issues de la production locale.

Sécurité policière renforcée

«C'est un spectacle de toute beauté, c'est magnifique, il y a beaucoup de recherches et de composition dans chacun des chars», s'enthousiasmait Christine, une femme de 40 ans venue spécialement de Perpignan avec son compagnon Claude, 55 ans. Pour ce couple, le renforcement des mesures de sécurité, systématique en France depuis les attentats de 2015, n'a pas été gênant. «On est content d'avoir été fouillés, c'est le contraire qui aurait été inquiétant!», ont-ils expliqué.

Entre chaque char, une quarantaine de compagnies artistiques venues de toute la France, et du monde entier avec par exemple des majorettes du Montenegro ou encore une troupe coréenne, ont assuré le spectacle.

Touristes au rendez-vous

Si certains touristes rechignent à venir à Paris en raison de craintes d'attentats, ils semblent être au rendez-vous à Nice. «Les pré-réservations sont stables par rapport à l'an dernier et, avec le beau temps, les réservations de dernière minute ont vite grimpé», souligne Denis Zanon, de l'office du tourisme.

Après la bataille de fleurs, les spectateurs avaient rendez-vous dans la soirée pour le premier corso carnavalesque illuminé de l'édition 2016, avec une vingtaine de chars appelés à défiler dans les rues de la ville, dont celui du Roi des médias, thème choisi cette année pour saluer la liberté d'expression.

(afp/nxp)

Créé: 13.02.2016, 20h41

0

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Publicité
Aucun commentaire pour le moment

Sondage

Accepteriez-vous de fournir votre profil Facebook pour obtenir un visa?




Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne