Jeudi 29 septembre 2016 | Dernière mise à jour 04:47

Allemagne Plus de 130 agressions à Hambourg le Jour de l'An

Pour l'heure, aucun suspect n'a été identifié. La police de Hambourg a précisé qu'il ne s'agissait pas uniquement de plaintes pour agression sexuelle.

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Quelque 133 plaintes ont été déposées pour des agressions, y compris à caractère sexuel, commises le soir du Jour de l'An à Hambourg (nord de l'Allemagne).

Pour l'heure, aucun suspect n'a été identifié pour ces agressions qui se sont produites essentiellement sur l'avenue du Reeperbahn dans le quartier de Sankt-Pauli.

Interrogé, un porte-parole de la police de Hambourg a précisé qu'il ne s'agissait pas uniquement de plaintes pour agression sexuelle.

«Pour le moment, nous avons des descriptions diverses» des auteurs des faits, a-t-il ajouté, citant des descriptions d'hommes «d'apparence africaine, arabe et sud-européenne».

A Cologne aussi

La place centrale de Cologne a été le théâtre le soir de la Saint-Sylvestre d'attaques de la part d'hommes en bande, essentiellement à l'encontre de femmes, ce qui a suscité l'émoi en Allemagne. Pour l'heure, presque 400 plaintes ont été déposées, dont 40% pour des faits à caractère sexuel. La police locale a précisé que les suspects étaient «en grande partie» des demandeurs d'asile ou des immigrants illégaux originaires de pays d'«Afrique du Nord».

Dans une moindre mesure, des actes de violence ont également été rapportés à Stuttgart (sud) le soir du Jour de l'An.

Ces violences, qui pourraient impliquer des réfugiés, relancent vivement en Allemagne le débat sur la politique d'accueil décidée par la chancelière Angela Merkel, alors que le pays a vu affluer plus d'un million de demandeurs d'asile en 2015.

Mme Merkel a ainsi durci le ton, en souhaitant samedi que les demandeurs d'asile condamnés par la justice, même pour une peine avec sursis, perdent leur droit à rester en Allemagne.

(afp/nxp)

(Créé: 10.01.2016, 18h47)

Sondage

Le canton de Vaud a-t-il raison d'interdire la mendicité sur son territoire?




Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.