ACCUEIL 2.7.2016 Mis à jour à 00h01

Plus de 130 agressions à Hambourg le Jour de l'An

Allemagne

Pour l'heure, aucun suspect n'a été identifié. La police de Hambourg a précisé qu'il ne s'agissait pas uniquement de plaintes pour agression sexuelle.

Mis à jour le 10.01.2016 41 Commentaires

1/11 Arrêté jeudi à Kreuzlingen (TG), l'un des principaux suspects des agressions sexuelles du réveillon du Nouvel-An à Cologne (D) a demandé l'asile en Suisse à la mi-avril. (29 avril 2016)
Image: AFP

   

Articles en relation

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Quelque 133 plaintes ont été déposées pour des agressions, y compris à caractère sexuel, commises le soir du Jour de l'An à Hambourg (nord de l'Allemagne).

Pour l'heure, aucun suspect n'a été identifié pour ces agressions qui se sont produites essentiellement sur l'avenue du Reeperbahn dans le quartier de Sankt-Pauli.

Interrogé, un porte-parole de la police de Hambourg a précisé qu'il ne s'agissait pas uniquement de plaintes pour agression sexuelle.

«Pour le moment, nous avons des descriptions diverses» des auteurs des faits, a-t-il ajouté, citant des descriptions d'hommes «d'apparence africaine, arabe et sud-européenne».

A Cologne aussi

La place centrale de Cologne a été le théâtre le soir de la Saint-Sylvestre d'attaques de la part d'hommes en bande, essentiellement à l'encontre de femmes, ce qui a suscité l'émoi en Allemagne. Pour l'heure, presque 400 plaintes ont été déposées, dont 40% pour des faits à caractère sexuel. La police locale a précisé que les suspects étaient «en grande partie» des demandeurs d'asile ou des immigrants illégaux originaires de pays d'«Afrique du Nord».

Dans une moindre mesure, des actes de violence ont également été rapportés à Stuttgart (sud) le soir du Jour de l'An.

Ces violences, qui pourraient impliquer des réfugiés, relancent vivement en Allemagne le débat sur la politique d'accueil décidée par la chancelière Angela Merkel, alors que le pays a vu affluer plus d'un million de demandeurs d'asile en 2015.

Mme Merkel a ainsi durci le ton, en souhaitant samedi que les demandeurs d'asile condamnés par la justice, même pour une peine avec sursis, perdent leur droit à rester en Allemagne.

(afp/nxp)

Créé: 10.01.2016, 18h47

41

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Publicité

41 Commentaires

sandrine R.

11.01.2016, 08:03 Heures

une tentative de viol dans un train en France la semaine dernière par dix réfugiés Afghans. Jeune femme sauvée in extremis par un passager. Et tout ce que l'on ne sait pas ! Répondre


Louis Duchalet

10.01.2016, 18:00 Heures

Maman Merkel les a bien voulu ces migrants, qu'elle assume maintenant ! Aux électeurs de la sanctionner ! Répondre



Sondage

Pour vous, le Montreux Jazz Festival, c'est surtout...





Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons