Vendredi 28 avril 2017 | Dernière mise à jour 22:27

Chine Quand la mode tibétaine défile à Pékin

Une jeune styliste tibétaine présente sa collection près de la place Tiananmen. Une première!

Des mannequins tibétaines se préparent avant leur défilé.

Des mannequins tibétaines se préparent avant leur défilé. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Pour la première fois en 20 ans d'existence de la Semaine de la mode de Pékin, une créatrice tibétaine y a présenté jeudi ses vêtements, en plein coeur de la capitale chinoise.

Aj-Namo, jeune styliste originaire d'une région tibétaine de la province du Sichuan (sud-ouest de la Chine), s'est fait connaître comme chanteuse. Elle est aujourd'hui basée à Pékin et possède sa propre marque, qui porte son nom: «AJ-NAMO».

Sur le podium de l'Hôtel de Pékin, tout près de la Cité interdite et de la place Tiananmen, des mannequins tibétains mais aussi hans (l'ethnie majoritaire en Chine) défilent avec sur le dos des tenues colorées, inspirées du Tibet mais remises au goût du jour.

«Ce défilé a une grande signification, car je suis la première Tibétaine à en faire un ici», déclare Aj-Namo à l'AFP.

«Les Tibétains ont beaucoup de créateurs talentueux, mais il n'y a pas d'espace pour les promouvoir. J'espère que grâce à mon expérience, davantage de minorités ethniques, de Tibétains, notamment de mannequins, auront l'idée de se lancer», explique-t-elle.

La Chine compte officiellement 56 ethnies. Les Hans sont ultra-majoritaires (environ 1,3 milliard), loin devant les Tibétains (6,3 millions), dont une grande majorité réside dans la moitié ouest de la Chine (région autonome du Tibet, mais aussi provinces du Gansu, Qinghai, Sichuan, Yunnan).

Beaucoup de minorités ethniques habitent dans des zones souvent pauvres, où le faible niveau d'éducation, la barrière de la langue et l'économie encore fortement agricole ne permettent que rarement aux jeunes d'envisager une carrière nationale.

Le dalaï lama, chef spirituel tibétain exilé en Inde depuis 1959, a accusé le régime communiste chinois de commettre «un génocide culturel» sur le toit du monde. (afp/nxp)

Créé: 30.03.2017, 09h07


Sondage

La météo vous pourrit-elle la vie?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne