Vendredi 9 décembre 2016 | Dernière mise à jour 19:56

Trêve Le cessez-le-feu est entré en vigueur en Syrie

Cette trêve fait suite à l'accord conclu entre la Russie et les Etats-Unis et soutenu par l'ONU.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un cessez-le-feu est entré en vigueur samedi à 00H00 locales en Syrie (22H00 GMT vendredi) entre le régime et les rebelles, selon un accord conclu lundi entre la Russie et les Etats-Unis et soutenu par l'ONU. Il s'agit de la première trêve de cette ampleur dans cette guerre qui a fait plus de 270.000 morts depuis mars 2011.

A minuit précise, les armes se sont tues dans la banlieue de Damas et dans la ville d'Alep, selon les correspondants de l'AFP.

Les ultra-radicaux du groupe Etat islamique (EI) qui tiennent d'une main de fer le nord-est et l'est du pays, et les djihadistes du Front Al-Nosra qui contrôlent ensemble plus de la moitié du pays, ne sont pas inclus dans l'accord. Le chef de ce Front, Abou Mohammad al-Jolani a d'ailleurs appelé les rebelles auxquels ils sont allié dans de nombreux endroits, à rejeter la trêve qu'il a qualifié «d'humiliante».

Résolution de l'ONU

Juste avant l'heure prévue pour l'arrêt des combats, le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté une résolution soutenant la trêve et l'émissaire de l'ONU pour la Syrie Staffan de Mistura a convoqué gouvernement et opposition à une nouvelle session de négociations de paix le 7 mars à condition que «la cessation des hostilités tienne globalement et que l'accès humanitaire soit maintenu».

Durant la journée, le pays a connu des bombardements d'une violence inouïe. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), les avions russes et du régime ont mené 180 raids sur la région de Damas, le nord et l'ouest de la province septentrionale d'Alep, ainsi que contre les provinces centrales de Homs et de Hama. Ces régions, tenues par les rebelles, sont directement concernées par le cessez-le-feu.

Des raids ont également touché la région de Lattaquié (ouest) et des zones contrôlées par l'EI. (afp/nxp)

(Créé: 26.02.2016, 22h32)

Sondage

La fin de la franchise à 300 francs peut-elle responsabiliser les assurés aux coûts de la santé?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Les plus partagés Monde