ACCUEIL 20.8.2014 Mis à jour à 20h05

Romney veut marquer des points lors du «Super mardi»

Présidentielle américaine

Les électeurs de 10 Etats américains ont commencé à voter pour tenter de départager les quatre candidats à l'investiture républicaine pour la présidentielle de novembre.

Mis à jour le 06.03.2012
Mitt Romney parle aux membres des médias à bord de son avion de campagne.

Mitt Romney parle aux membres des médias à bord de son avion de campagne.
Image: AFP

Les électeurs ont commencé à voter dès l'aube à Columbus, capitale de l'Ohio, Etat phare de la consultation, où Jim Ray, 46 ans, a confié qu'il s'était prononcé pour Mitt Romney. «Je pense tout simplement qu'il a les meilleures chances de gagner contre Barack Obama», a-t-il estimé.

Harry Young a assuré avoir voté pour Rick Santorum, qui joue à fond la carte des valeurs chrétiennes. Mais cet ingénieur de 60 ans a avoué qu'il n'est «pas sûr du tout» que Rick Santorum ou Mitt Romney puissent battre le président Barack Obama, candidat à un second mandat le 6 novembre.

Les clés du scrutin de mardi étaient entre les mains des indécis comme Mark Kraft, un électeur de Dublin (Ohio), qui a hésité jusqu'au dernier moment. Cet électeur de 51 ans arborant un t-shirt aux couleurs du drapeau américain a finalement choisi Rick Santorum. «C'était comme jouer à pile ou face», a-t-il dit.

Souhait

A Chattanooga, dans le Tennessee, Andrew Debosh, un industriel âgé de 30 ans, a choisi Newt Gingrich, très populaire dans le sud du pays. «Je pense que c'est le meilleur candidat pour les entreprises», a-t-il dit, tout en reconnaissant que les chances de son champion étaient limitées.

Deux mois après le coup d'envoi des primaires - organisées Etat par Etat - l'électorat conservateur ne parvient toujours pas à s'unir derrière un candidat. Attirés successivement par le conservateur Gingrich, vainqueur en Caroline du Sud, puis par Rick Santorum, auteur d'une surprenante série de victoires en février, les républicains sont plus divisés que jamais.

Mitt Romney, un multimillionnaire considéré comme modéré, a fait une grande partie de la course en tête et reste favori, mais il peine toujours à convaincre la base conservatrice. L'affrontement prolongé entre républicains n'est pas pour déplaire aux partisans de Barack Obama, qui voient les chances de leur champion augmenter à mesure que les indicateurs économiques s'améliorent.

Interrogé mardi lors d'une conférence de presse sur ce qu'il avait à dire à Mitt Romney, Barack Obama a répondu tout sourire: «bonne chance pour ce soir», avant de passer à la question suivante.

Plus de 400 délégués

Dans l'Ohio, qui est aussi un des Etats-clés pour la présidentielle, Romney et Santorum sont au coude-à-coude, selon les derniers sondages. Interrogé mardi matin, Mitt Romney a répondu qu'il espérait remporter cet Etat. «C'est un grand jour», a-t-il dit en levant le pouce, avant de remonter dans son autocar de campagne.

Les 10 Etats du «Super mardi» doivent désigner 419 délégués au total, sur les 1144 nécessaires pour décrocher l'investiture.

Parmi eux, la Géorgie (sud-est) et ses 76 délégués, l'Ohio (66 délégués) et le Tennessee (58 délégués) sont les plus importants. Les délégués iront représenter leur candidat à la convention nationale du parti qui désignera formellement en août à Tampa (Floride) l'adversaire de Barack Obama.

Mitt Romney a réussi à remonter la pente ces derniers jours dans l'Ohio après avoir enregistré jusqu'à 10 points de retard dans les sondages. Les deux autres candidats, Newt Gingrich et Ron Paul, arrivent loin derrière.

Romney devant

Newt Gingrich, ancien président de la Chambre des représentants et ancien élu de Géorgie, n'est donné vainqueur que dans son Etat. Mais il souhaite que cette victoire relancera sa campagne. Lors d'une réunion publique mardi, il s'est présenté comme le candidat des «idées». «Le seul espoir de battre Obama est d'avoir de meilleures idées», a-t-il lancé.

Au niveau national, Mitt Romney mène en termes de délégués engrangés, avec 173 contre 74 pour Rick Santorum, 37 pour M. Paul et 33 pour Mitt'Gingrich, selon le site RealClearPolitics.

Les électeurs votaient également en Virginie (est), Oklahoma (sud), Idaho (nord-ouest), Dakota du Nord (nord), Massachusetts et Vermont (nord-est), ainsi qu'en Alaska. (afp/Newsnet)

Créé: 06.03.2012, 23h30

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment

Sondage

Certaines compagnies aériennes continuent à sillonner le ciel de pays en guerre, est-ce raisonnable?



Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne