Samedi 3 décembre 2016 | Dernière mise à jour 16:11

Massacres Sarkozy s'est entretenu avec le chef de l'opposition syrienne

L'ancien président de la République Nicolas Sarkozy s'est entretenu longuement mardi par téléphone avec le président du Conseil national syrien, Abdel Basset Sayda, ont indiqué les deux responsables.

Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

MM. Sarkozy et Abdel Basset Sayda ont évoqué «pendant près de 40 minutes» la situation dans le pays. «Ils ont constaté la complète convergence de leurs analyses sur la gravité de la crise syrienne et sur la nécessité d'une action rapide de la communauté internationale pour éviter des massacres», soulignent-ils dans leur communiqué diffusé à Paris.

Nicolas Sarkozy et Sayda «sont convenus qu'il y a de grandes similitudes avec la crise libyenne».

La crise en Libye avait débouché en octobre 2011 sur la mort de l'ancien dirigeant Mouammar Kadhafi, après plusieurs mois d'affrontements.

Présidé par le kurde Abdel Basset Sayda, le Conseil national syrien (CNS) est la principale coalition de l'opposition au régime de Bachar al-Assad. (afp/nxp)

(Créé: 07.08.2012, 21h47)

Sondage

Avec le retrait de François Hollande, la gauche peut-elle conserver la présidence de la France?



S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Choisissez vos newsletters

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.