ACCUEIL 21.10.2014 Mis à jour à 18h33

Tombouctou partiellement contrôlée par un nouveau groupe armé

Mali

La ville de Tombouctou, dans le nord-ouest du Mali, était jeudi en partie contrôlée par un nouveau groupe armé, le Front national de libération de l'Azawad.

Mis à jour le 26.04.2012 1 Commentaire
La ville de Tombouctou passée dans les mains d'un nouveau groupe armé.

La ville de Tombouctou passée dans les mains d'un nouveau groupe armé.
Image: AFP

Articles en relation

Partager & Commenter

Ce nouveau groupe armé qui contrôle la ville malienne, le Front national de libération de l'Azawad (FNLA), est formé par des Arabes. Il affirme n'être ni rebelle ni islamiste.

Le FNLA, créé courant avril, a pris jeudi le contrôle des entrées est et sud de la ville, où sont arrivés une centaine de ses hommes, selon des sources sécuritaires, islamistes et du FNLA.

Les entrées nord et ouest ainsi que le reste de la ville étaient tenus par deux autres groupes armés, Ansar Dine (islamiste) et le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA, rébellion touareg indépendantiste).

«Les Arabes ont décidé de défendre leur région», a déclaré Mohamed Ould Fany, un des responsables du FNLA, joint à propos de l'entrée du mouvement dans Tombouctou.

«Nous avons demandé à ceux qui réclament l'indépendance» du nord du Mali «de quitter notre région. Nous, nous sommes pour la paix, et nous sommes dans le Mali, pas pour créer une République à part», a-t- il précisé.

Une centaine d'hommes

Selon une source sécuritaire d'un pays voisin du Mali parlant sous strict anonymat, «les gens du FNLA sont venus prendre jeudi le contrôle de l'entrée est et sud de la ville de Tombouctou avec de très nombreux combattants armés arrivés à bord de véhicules». Elle a parlé d'»une centaine d'hommes».

«Il y avait plus d'une centaine d'hommes, des combattants armés» dans les véhicules, a de son côté affirmé un responsable de la police qui ne travaille plus depuis que cette cité mythique du vaste nord malien est tombée, début avril, sous le contrôle d'Ansar Dine, du MNLA, d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et de divers groupes criminels.

«Ce sont des Arabes qui ont pris le contrôle de deux endroits aux entrées sud et est de Tombouctou», a dit ce responsable, sans plus de détails.

Une source au sein d'Ansar Dine, qui prône l'instauration de la charia (loi islamique) au Mali, a affirmé que son mouvement gardait avec le MNLA le contrôle des entrées nord et ouest de la ville, le centre de la cité ainsi que l'aéroport. (ats/Newsnet)

Créé: 26.04.2012, 21h59

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

1 Commentaire

yvette laemmler

03.07.2012, 08:35 Heures
Signaler un abus

pauvre Mali et surtout pauvre population qui doit subir ces fous dangereux. Répondre



Sondage

Cinq ans ferme pour meurtre par négligence, la sentence qui frappe Oscar Pistorius vous semble...




Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne