ACCUEIL 18.4.2014 Mis à jour à 23h08

Trois millions de Syriens affamés

Etat d'urgence

Le guerre civile qui ravage la Syrie a plongé quelque trois millions de Syriens dans l'urgence alimentaire et gravement affecté le secteur agricole.

Mis à jour le 02.08.2012 25 Commentaires
Environ 38 millions de dollars sont requis dans l’immédiat pour aider au cours des six prochains mois 112'500 familles rurales.

Environ 38 millions de dollars sont requis dans l’immédiat pour aider au cours des six prochains mois 112'500 familles rurales.
Image: Keystone

La Chaîne du Bonheur se mobilise

La «Chaîne du Bonheur» se mobilise en faveur de la population syrienne et lance un appel aux dons. Dans un communiqué, la fondation indique vouloir renforcer son soutien à deux projets d’ONG partenaires venant en aide aux réfugiés syriens.

La «Chaîne du Bonheur» souligne qu’il est «quasiment impossible» d’intervenir en Syrie et veut concentrer son aide au Liban et en Jordanie, deux pays voisins où se réfugient chaque jour des milliers d’habitants fuyant les combats.

Les dons permettront de soutenir le travail de «Caritas», «Handicap International» et «Terre des Hommes - Aide à l’enfance» à la frontière de ces pays avec la Syrie.

Articles en relation

Partager & Commenter

Trois millions de Syriens ont un besoin urgent de nourriture et d’aide pour les cultures de céréales et le bétail, a annoncé jeudi l’Organisation de l’ONU pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), qui se fonde sur une étude réalisée par l’ONU et le régime syrien.

Sur ces trois millions de personnes, la moitié nécessite une aide alimentaire immédiate et urgente au cours des trois à six prochains mois, notamment dans les zones qui sont le théâtre d’âpres conflits et de déplacements de population, selon la FAO.

Près d’un million de personnes ont besoin d’assistance pour les cultures, le fourrage, les combustibles et la réparation des pompes d’irrigation.

Au cours des douze prochains mois, la FAO estime en outre qu’il faudra renforcer l’aide alimentaire et l’assistance aux moyens d’existence, car l’organisation s’attend à ce que le nombre de personnes ayant besoin d’aide alimentaire atteigne les trois millions.

Ces chiffres sont tirés des résultats d’une mission d’évaluation des besoins en matière de sécurité alimentaire effectuée en juin par la FAO, le Programme alimentaire mondial (PAM) et le ministère syrien de l’Agriculture et de la réforme agraire.

Secteur agricole en crise

Le rapport final indique que le secteur agricole syrien a perdu cette année au total 1,8 milliard de dollars du fait de la crise que traverse actuellement le pays.

Ce bilan inclut les pertes et dégâts occasionnés aux cultures, au bétail et aux systèmes d’irrigation. Des cultures stratégiques comme le blé et l’orge ont été sévèrement touchées, ainsi que les cerisiers, les oliviers et la production horticole.

"Bien que les implications économiques de ces pertes soient graves, ce sont les implications humanitaires qui représentent une urgence bien plus pressante", souligne le représentant du PAM en Syrie, Mohamed Hadi, cité par le communiqué.

"Les effets de ces pertes importantes sont en premier lieu et plus cruellement ressentis par les Syriens les plus pauvres. La plupart des familles vulnérables auprès desquelles s’est rendue la mission ont fait état d’une augmentation des dépenses et d’une diminution des revenus, ce qui rend leur vie plus difficile de jour en jour", ajoute-t-il.

Le PAM, dès octobre 2011, a lancé une opération d’urgence en Syrie pour couvrir les besoins alimentaires des personnes vulnérables affectées par les événements. Ses opérations ont couvert 540'000 personnes en juillet et devraient couvrir 850'000 personnes en août.

Besoin de 62 millions

Le PAM projette d’élargir ses opérations en fonction des possibilités d’accès aux zones affectées par la crise, mais il a besoin de quelque 62 millions de dollars pour boucler son budget d’aide à la Syrie, qui atteint 103 millions de dollars.

De son côté, la FAO a depuis décembre 2011 aidé 9052 familles rurales et petits gardiens de troupeaux, soit quelque 82'000 personnes.

La FAO estime qu’environ 38 millions de dollars sont requis dans l’immédiat pour aider au cours des six prochains mois 112'500 familles rurales, soit 900'000 personnes (pour les semis de céréales en automne et le maintien en vie des troupeaux). (afp/Newsnet)

Créé: 02.08.2012, 11h30

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

25 Commentaires

Georges Alexandre

02.08.2012, 12:21 Heures
Signaler un abus 5 Recommandation 0

Le PAM (programme alimentaire mondial) qui tente d'enrayer cette menace de famine est financé en bonne partie par les USA et la Grande-Bretagne. Encore un coup de force des impérialistes occidentaux, sans doute... Répondre


Pascal Bailly

02.08.2012, 14:54 Heures
Signaler un abus 4 Recommandation 0

A la rédaction du Matin :pourriez-vous à l'avenir vous abstenir d'écrire des articles sur les évènements de Syrie. Il vous suffirait de faire paraitre le titre, puis de laisser le pédant de service développer le sujet, et refermer le forum immédiatement après sa bafouille, car le personnage ne supporte aucune contradiction ! .Merci de prendre ma demande en considération.... Répondre