Mercredi 31 août 2016 | Dernière mise à jour 02:44

Escroquerie Un banquier détourne les gains du loto d'un client illettré

Un banquier indélicat du sud-est de la France, qui avait escroqué un Cap Verdien illettré gagnant de 331.000 euros au loto, a été condamné vendredi à deux ans de prison dont six mois fermes.

C'est dans une banque postale de Cannes, sud-est de la France, que le banquier-escroc détournait l'argent de ses victimes, toutes faibles: âgées ou illettrées.

C'est dans une banque postale de Cannes, sud-est de la France, que le banquier-escroc détournait l'argent de ses victimes, toutes faibles: âgées ou illettrées. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un heureux gagnant du loto croyait avoir bien fait en plaçant son gain - 150 000 euros, environ 180 000 francs suisses- en 2004, à la Banque Postale de Cannes, dans le sud-est de la France. En réalité, ce nouveau riche, par ailleurs illettré, s'est fait royalement berner par son propre banquier.

Son conseiller financier, B. L.*, 46 ans, avait alors fait signer à ce gagnant, manœuvre dans le bâtiment aujourd'hui âgé de 52 ans, des ordres de virement sur son compte personnel. L'heureux gagnant, qui ne sait ni lire ni écrire, avait ainsi perdu quatre ans plus tard quelque 150.000 euros.

Banquier-escroc

Le banquier, devenu réceptionniste d'hôtel après son licenciement, a aussi escroqué cinq autres clients, souvent âgés, entre 2004 et 2008, subtilisant au total 350.000 euros.

C'est la direction de son agence bancaire qui avait déposé plainte en 2008 après avoir constaté des mouvements suspects sur le compte d'une cliente. Les clients floués ont été remboursés par la Banque Postale, mais l'ex-banquier devra rembourser les sommes détournées à son ancien employeur.

Victimes indemnisées

Le tribunal l'a condamné à deux ans de prison dont 18 mois avec sursis et mise à l'épreuve, avec obligation d'indemniser les victimes et interdiction d'exercer la profession de conseiller financier pendant cinq ans.

A la barre, l'escroc a expliqué qu'il était «mal dans sa peau »à l'époque des faits, fraîchement arrivé sur la Côte d'Azur. Il s'était notamment acheté des vêtements de marque avec l'argent détourné.

*Nom connu de la rédaction (afp/nxp)

(Créé: 24.03.2012, 09h12)

Sondage

Indiquer la présence d'un radar sur les réseaux sociaux est-il acceptable?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.