ACCUEIL 25.7.2014 Mis à jour à 01h15

Un enfant palestinien de 6 ans tué dans un raid israélien

Gaza

Deux autres civils ont été blessés, dont un grièvement, samedi près de Khan Younès, dans le sud. L'armée israélienne n'a pas confirmé.

Mis à jour le 23.06.2012 17 Commentaires
Un membre du Hamas patrouille au lendemain du raid meurtrier.

Un membre du Hamas patrouille au lendemain du raid meurtrier.
Image: Keystone

Partager & Commenter

Un autre raid aérien a visé des hommes armés qui circulaient en voiture dans le quartier de Zeitoun, à l'est de la ville de Gaza, après avoir tiré des roquettes sur Israël, selon des témoins. Les hommes visés n'auraient pas été touchés mais deux civils palestiniens ont été légèrement blessés, ont-ils précisé. L'armée israélienne, qui avait annoncé des raids menés dans la nuit de vendredi à samedi sur la bande de Gaza, n'a pas confirmé ces nouveaux raids dans l'immédiat. Elle avait indiqué plus tôt dans la journée que des Palestiniens de la bande de Gaza avaient tiré samedi matin une vingtaine de roquettes sur le sud d'Israël.

Sanglante fin de semaine

«Dix-huit roquettes ont explosé ce matin sur le sud d'Israël, dont seize sur la ville israélienne de Sdérot», a déclaré une porte-parole de l'armée israélienne. Ce dernier a précisé que cinq autres roquettes avaient été interceptées par le système de défense antimissile «Iron Dome» (»Voûte d'Acier»). Un Israélien a été blessé quand une roquette a touché un bâtiment à Sdérot, a affirmé pour sa part une porte-parole de la police.

Dans la nuit de vendredi à samedi, l'aviation israélienne avait mené trois raids contre des objectifs du Hamas, le mouvement islamiste au pouvoir à Gaza, faisant au total une vingtaine de blessés, selon le ministère de la Santé du mouvement Hamas. Ces sites ont «été visés en réponse aux tirs de roquettes de cette semaine vers le sud d'Israël», a annoncé l'armée israélienne. Elle a précisé qu'elle considérait le Hamas comme «le seul responsable de toutes les activités terroristes émanant de la bande de Gaza». Vendredi, deux Palestiniens avaient été tués et plusieurs autres blessés dans deux raids aériens israéliens sur Gaza. Tsahal, l'armée israélienne avait là encore indiqué que ces raids visaient des groupes qui s'apprêtaient à tirer des roquettes sur Israël.

(ats/Newsnet)

Créé: 23.06.2012, 11h58

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

17 Commentaires

Cul Aiss

23.06.2012, 16:00 Heures
Signaler un abus 7 Recommandation 0

Vous oubliez de préciser qu'il y a eu plus de 150 roquettes tirées contre Israël cette dernière semaine, que les raides visent des terroristes sur le point de tirer des RPG ou autre engins à la frontière, qu'ils visent à détruire des réserves d'armes ou des lieux de fabrications d'armes interne à Gaza, que les civils touchés de manière collatérales sont certainement utiliser comme bouclier humain. Répondre


ral bol

23.06.2012, 17:24 Heures
Signaler un abus 5 Recommandation 0

Le titre de l'article comme toujours n'est pas juste. Il serait plus juste de dire " Israël risposte aux tires de roquettes" faut pas mettre toujours les palestiniens en victime ! ils ont choisi le hamas faudrait assumer . Faites un article sur le sud de Israël pour informer les gens comment les villes du sud vivent, comme les enfants Israëliens vont à l'école ect... Répondre



Sondage

Une exécution d'un condamné qui dérape influence-t-elle votre opinion sur la peine de mort?