Dimanche 11 décembre 2016 | Dernière mise à jour 14:34

Bahreïn Un mort après des heurts avant le Grand prix de Formule1

Des affrontements entre des manifestants et les forces de sécurité ont fait un mort, à la veille du Grand prix de Formule 1.

Un protestataire tenant un cocktail molotov.

Un protestataire tenant un cocktail molotov. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les autorités de Bahreïn ont annoncé l'ouverture d'une enquête samedi après la découverte du cadavre d'un homme près du site d'affrontements entre manifestants et forces de sécurité.

L'opposition affirme qu'il a été tué par les policiers anti-émeutes, alors que le petit royaume du Golfe tente de calmer les manifestations à la veille du Grand prix de Formule-1.

Le corps a été découvert dans un secteur situé à l'ouest de la capitale Manama, où des heurts avaient éclaté vendredi entre protestataires et policiers à l'issue d'une importante manifestation de l'opposition.

Dans un communiqué, le ministère de l'Intérieur a fait savoir qu'une enquête était en cours. Ce décès risque d'intensifier encore la vague de manifestations attendues avant la course.

Sur les réseaux sociaux, des appels à de nouvelles manifestations ont été lancés pour faire entendre la voix de l'opposition à l'occasion du retour du Grand prix de Formule 1 qui aura lieu dimanche dans le royaume.

L'an dernier, la situation dans le pays avait entraîné l'annulation de la compétition pour raisons de sécurité et les dirigeants du pays ont tout fait pour organiser de nouveau l'événement cette année et tenter de donner une image de stabilité retrouvée.

Au moins 50 personnes ont été tuées à Bahreïn depuis le début du mouvement de contestation en février 2011. La majorité chiite tente de briser le monopole du pouvoir détenu par la dynastie sunnite Al-Khalifa. (ap/nxp)

(Créé: 21.04.2012, 13h35)

Sondage

L'école doit-elle privilégier la langue maternelle des élèves à une des autres langues nationales?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.