ACCUEIL 27.5.2016 Mis à jour à 10h07

Une app pour échapper à la police des mœurs

Iran

De jeunes Iraniens ont lancé l'application «Gershad», qui signale où se trouvent les officiers de la police des mœurs.

Mis à jour le 10.02.2016 2 Commentaires
Une capture d'écran de la video de présentation de l'application destinée principalement aux jeunes Iraniens.

Une capture d'écran de la video de présentation de l'application destinée principalement aux jeunes Iraniens.
Image: YouTube

Articles en relation

Partager & Commenter

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Une nouvelle application gratuite sur Google Play, Gershad, a été lancée cette semaine par de jeunes Iraniens pour prévenir les autres utilisateurs de la présence de la police des mœurs.

Comme le relève le site des Observateurs, le rôle de cette unité de la police nationale est de s'assurer que le comportement des Iraniens est bien «conforme» à la religion d'Etat: que les femmes portent par exemple «correctement» leur voile, ou qu'elles ne marchent pas trop près d'un homme qui ne serait ni leur mari ni de leur famille.

«Nous rendre un peu de nos libertés»

Lors qu’est repéré un «Gasht-e-Ershad», un officier de la police des mœurs, les internautes peuvent signaler son emplacement sur l'application, évitant aux autres de se faire réprimander. «Un moyen pacifique de minimiser les risques et de nous rendre un peu de nos libertés» explique la présentation.

«Selon des chiffres officiels, en 2014, la police des mœurs serait intervenue dans les rues des villes iraniennes plus de 3 millions de fois rien que pour un port de hijab considéré comme non règlementaire. En tout, 180'000 femmes ont été arrêtées et 18 sont passées devant un tribunal.. (...) Le gouvernement iranien n’a pas à 100 % le contrôle sur la police: le chef de la police est nommé par le Guide suprême, mais il rend des comptes à la fois à l’autorité religieuse et au ministère de l’Intérieur», souligne le webzine.

«D’après nos Observateurs, depuis l’élection en 2013 à la présidence de l’Iran d’Hassan Rohani, considéré comme modéré, il y a de moins en moins d’officiers de la police des mœurs dans les rues». (che/nxp)

Créé: 10.02.2016, 23h46

2

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Publicité

2 Commentaires

Yves bernard

11.02.2016, 00:11 Heures

Voilà que le matin cite *les observateurs* comme quoi tout arrive!!! Tous nos gauchos vont faire dans la culottes! Répondre


Marc Schneider

11.02.2016, 16:19 Heures

On fais la même chose avec les radars ;-) Répondre



Sondage

Former les pêcheurs amateurs pour tuer proprement les poissons, est-ce une bonne idée?




Les salaires à plus d'un million des grands patrons sont-ils justifiés?

Oui, ils font aussi gagner des millions

 
21.0%

Non, c'est hors de proportion

 
76.1%

Je n'ai pas d'avis sur la question

 
2.9%

2713 votes au total

Sondage

Irez-vous voir les films primés au dernier Festival de Cannes?